Ecoutez Radio Sputnik
    Le leader chiite, Hassan Nasrallah

    Riyad aurait proposé des milliards à Damas pour rompre ses relations avec Téhéran

    © REUTERS / Khalil Hassan
    International
    URL courte
    9234

    Les Saoudiens auraient proposé aux Syriens d’aider «à la reconstruction de la Syrie à coup de centaines de milliards», à condition que Damas renonce à ses relations avec Téhéran. C’est ce qu’a déclaré Hassan Nasrallah dans un discours qu’il a prononcé à Beyrouth le lundi 26 mars.

    Une rencontre de haut niveau aurait eu lieu dernièrement entre responsables saoudiens et syriens au cours de laquelle Riyad aurait fait des propositions alléchantes à Damas, à condition que celle-ci accepte de renoncer à son alliance avec Téhéran, a déclaré Hassan Nasrallah, leader du mouvement chiite libanais Hezbollah, lors d'une allocution retransmise le 26 mars par la télévision Al Manar.

    La rencontre de ces hauts dignitaires s'est tenue « dans un endroit inconnu et les Saoudiens ont proposé aux Syriens de rompre leurs relations avec l'Iran et la résistance [Hezbollah, ndlr]. En contrepartie, ils ont proposé d'arrêter de soutenir les terroristes et de contribuer à la reconstruction de la Syrie à coup de centaines de milliards», a annoncé Hassan Nasrallah, en précisant que cette offre avait été soumise deux fois aux autorités syriennes: la première sous le roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud (2005-2015) et, la seconde, sous le roi actuel Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, a-t-il précisé.

    Hassan Nasrallah a fait cette annonce en s'adressant aux militants de son mouvement rassemblés à Beyrouth à l'occasion de la campagne électorale législative.

    Lire aussi:

    Le Hezbollah accuse les USA d'utiliser l'armée de l'air pour protéger Daech
    Le prince saoudien Saoud ben Abdelaziz Al Saoud arrêté pour «abus de pouvoir» (Vidéo)
    Le Hezbollah indique à quelle condition il quittera le sol syrien
    Tags:
    reconstruction, rencontre, Hassan Nasrallah, Arabie Saoudite, Liban, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik