Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Visite de Macron en Russie maintenue, le Kremlin réagit

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    11013251

    Qualifiant de «constructive» la ligne adoptée par la France, le Kremlin a salué la décision d’Emmanuel Macron de maintenir sa visite en Russie sur fond de l’affaire Skripal ainsi que de recourir au dialogue pour surmonter les divergences.

    Moscou voit d'un bon œil la décision d'Emmanuel Macron de maintenir sa visite en Russie malgré les différends qui opposent les deux pays sur fond de l'affaire Skripal. «Jusqu'ici, la France faisait preuve d'une ligne assez constructive», a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin interrogé sur le déplacement d'Emmanuel Macron en Russie prévue les 24 et 25 mai prochains.

    «Les autorités françaises ne fuient pas le dialogue, au contraire, elles sont disposées à résoudre les problèmes existants par la voie négociée. Ceci coïncide entièrement avec l'approche adopté par notre Président», a-t-il ajouté.

    S'exprimant sur RTL, Jean-Yves Le Drian a confirmé que le voyage d'Emmanuel Macron se déroulerait comme prévu et que le chef d'État français se rendrait en Russie pour participer au forum économique de Saint-Pétersbourg.

    S'alignant sur Londres en attribuant à Moscou la responsabilité de l'empoisonnement de Sergueï Skripal, Paris a annoncé lundi l'expulsion de quatre diplomates russes. Les États-Unis et 18 pays de l'Union européenne, rejoints notamment par l'Ukraine, le Canada, la Norvège et l'Australie, ont annoncé depuis lundi 121 expulsions.

    Qualifiant de geste «hostile» la vague d'expulsions, Moscou a promis lundi d'y répondre en conséquence.

    Lire aussi:

    Le Drian: la visite de Macron en Russie au mois de mai est maintenue
    Paris réagit à l'expulsion de ses diplomates de Russie
    Expulsion de diplomates russes: quel effet sur les rapports Moscou-Occident en Syrie?
    Tags:
    visite, Sergueï Skripal, Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian, Dmitri Peskov, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik