Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants des FDS

    La France s’apprêterait à envoyer des troupes au secours des Kurdes syriens

    © Sputnik . HİKMET DURGUN
    International
    URL courte
    331995

    Des forces spéciales françaises seraient envoyées dans le nord-ouest de la Syrie, à Manbij, pour y porter secours aux Kurdes syriens, écrit le Parisien après la rencontre de Macron avec une délégation de la coalition arabo-kurde.

    Des effectifs français, dont le nombre n’est pas encore connu, seront déployés «très rapidement» dans le nord-ouest de la Syrie, écrit Le Parisien.

    Le chef de l'État français aurait également «souhaité qu'un dialogue puisse s'établir entre les FDS [Forces Démocratiques Syriennes, ndlr] et la Turquie avec l'assistance de la France et de la communauté internationale», selon le texte d’un communiqué, cité par AFP, alors que les forces turques ont pris le 18 mars, avec l'aide de supplétifs syriens, l'enclave d'Afrine dans le nord de la Syrie, y délogeant la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG).

    L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie. Cette région est contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) que la Turquie considère comme terroristes. Des unités de l'Armée syrienne libre (ASL) prennent également part à l'opération.

    Damas a condamné les activités turques dans le canton d'Afrine, rappelant que ce territoire était une partie intégrante du territoire syrien. Moscou a appelé toutes les parties à la retenue et au respect de l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Des forces spéciales françaises seront envoyées dans le nord-ouest de la Syrie
    © Sputnik .
    Des forces spéciales françaises seront envoyées dans le nord-ouest de la Syrie

    Lire aussi:

    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    Emmanuel Macron, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik