Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong Un et Xi Jingping

    Pékin et Pyongyang, des alliés qui restent fidèles à leur partenariat

    © AP Photo / Ju Peng/Xinhua
    International
    URL courte
    3170

    La rencontre du Président chinois Xi Jinping avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est une sorte de réponse de la Chine aux récentes démarches des USA visant à resserrer leurs liens avec Taïwan et aux tentatives de Washington d’imposer une guerre commerciale à Pékin, ont estimé les politologues interrogés par Sputnik.

    La visite du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en Chine a attiré l'attention des observateurs du monde entier, tout en permettant de souligner le rôle indépendant de Pékin dans le règlement de la situation sur la péninsule de Corée, a indiqué le politologue russe Alexandre Lomanov dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Kim Jong-un est arrivé à Pékin, rappelant ainsi que rien ne se fait sur la péninsule de Corée sans la Chine. Avant les sommets prévus pour avril et mai, le dirigeant nord-coréen a jugé nécessaire de rencontrer ses partenaires chinois», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Le politologue chinois Lü Chao, directeur du Centre d'étude de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et de la République de Corée à l'Académie des sciences sociales du Liaoning, a rappelé qu'un sommet intercoréen était prévu pour avril et une rencontre au sommet américano-nord-coréenne devrait se tenir en mai.

    «Par sa visite à Pékin, Kim Jong-un a montré qu'il attachait une grande importance aux relations avec la Chine. Ces derniers temps, les relations sino-nord-coréennes ont connu un certain refroidissement, ce qui s'expliquait principalement par la réalisation par Pyongyang de son programme nucléaire. […] Je pense que cette visite contribuera au rapprochement des deux pays et facilitera la résolution de questions suscitant leur préoccupation commune», a relevé M.Lü.

    Et d'ajouter que la visite avait déjà donné les résultats attendus.

    «On a tout lieu d'affirmer que les relations sino-nord-coréennes qui s'améliorent de jour en jour ont reçu une nouvelle impulsion pour leur développement», a expliqué l'expert.

    Encore un interlocuteur de Sputnik, le politologue sud-coréen Seong-chang Cheong, chef du Département de la stratégie de la réunification à l'Institut de Sejong, a exprimé pour sa part la certitude que Kim Jong-un était venu à Pékin avec des initiatives pour résoudre le problème nucléaire.

    «Si les Nord-Coréens ne s'étaient pas déclarés prêts à la dénucléarisation, le Président chinois Xi Jinping n'aurait tout simplement pas eu de raison d'accepter ce sommet», a résumé l'expert.

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'est rendu en visite à Pékin lundi et mardi derniers.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    sommet, Sputnik, Lü Chao, Cheong Seong-chang, Alexandre Lomanov, Xi Jinping, Kim Jong-un, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik