International
URL courte
28432
S'abonner

Le porte-parole du Kremlin a commenté les allégations parues plus tôt dans les médias américains selon lesquelles Donald Trump aurait fait part lors d’une conversation téléphonique avec Vladimir Poutine de son intention de gagner la course aux armements. D’après lui, Moscou ne dévoile jamais de telles conversations confidentielles.

Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, a démenti vendredi les informations publiées par les médias américains selon lesquelles l'hôte de la Maison-Blanche avait déclaré qu'il gagnerait la course aux armements si elle avait lieu. Une telle déclaration aurait été prononcée le 20 mars lors de la conversation téléphonique entre les deux Présidents.

«Non, une telle phrase n'a pas été prononcée lors de cette conversation», a dit M. Peskov aux journalistes.

Interrogé sur une possible réponse du Président russe, la porte-parole du Kremlin a précisé que la Russie ne rendait jamais public «le contenu des entretiens confidentiels entre les chefs d'États».

Auparavant, la chaîne américaine NBC avait fait savoir, en se référant à des sources au sein de la Maison-Blanche, que le 20 mars Donald Trump aurait déclaré au Président russe: «Si vous voulez une course aux armements, nous pouvons le faire, mais je vais gagner».
Le média américain a également informé que les conseillers à la sécurité nationale de M. Trump ont tenté en vain de le persuader d'être plus ferme avec Vladimir Poutine.

Le locataire de la Maison-Blanche a téléphoné le 20 mars à son homologue russe afin de le féliciter pour sa victoire à la présidentielle russe contre l'avis de ses conseillers, qui ont marqué les documents relatifs à la Russie préparés à cette occasion de la mention «Ne félicitons pas».

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Poutine: des militaires russes ont annihilé des groupements terroristes «bien équipés» en Syrie
Tags:
course aux armements, conversation, Présidentielle russe 2018, NBC News, Vladimir Poutine, Donald Trump, Dmitri Peskov, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook