Ecoutez Radio Sputnik
    Face à face sous tension entre Palestiniens et soldats israéliens à la frontière de Gaza

    Face à face sous tension entre Palestiniens et soldats israéliens à la frontière de Gaza

    © REUTERS/ Ibraheem Abu Mustafa
    International
    URL courte
    3110

    Des milliers de soldats israéliens se sont déployés vendredi sur la barrière qui marque la frontière avec la bande de Gaza, où des affrontements ont éclaté, faisant des morts parmi les Palestiniens. Cinq Palestiniens avaient déjà trouvé la mort à la suite de tirs de soldats et de chars israéliens dans la bande de Gaza.

    Des milliers de Palestiniens de la bande de Gaza se sont rassemblés vendredi près de la frontière avec Israël afin d'empêcher toute infiltration de soldats israéliens lors d'un rassemblement de protestation à l'occasion de la Journée de la terre, ainsi que durant la célébration de Pessah, la Pâque juive, célébrée à partir de vendredi soir.

    Des manifestants ont dressé des camps de tentes à proximité de la barrière qui délimite la frontière de Gaza avec Israël pour dénoncer le blocus imposé depuis plus de dix ans par l'État hébreu et la fermeture quasi-permanente du point de passage vers l'Égypte, indique l'AFP.

    Les dirigeants militaires et politiques israéliens ont prévenu à leur tour que l'armée n'hésiterait pas à donner l'ordre d'ouvrir le feu à des tireurs d'élite en cas de tentative d'infiltration de Palestiniens en territoire israélien.

    Selon le ministère de la Santé à Gaza, cinq Palestiniens avaient déjà trouvé la mort à la suite de tirs de soldats et de chars israéliens dans la bande de Gaza. En outre, comme l'a indiqué la porte-parole du Croissant-Rouge, Ira Al-Fukaha, environ 200 Palestiniens avaient reçu des soins médicaux.

    Ce mouvement de protestation, qui doit durer six semaines, est également dédié au «droit au retour» des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

    Les rassemblements de vendredi, coup d'envoi de cette «marche du retour», coïncident par ailleurs avec la Journée de la terre, hommage annuel rendu à six Arabes israéliens tués en 1976 lors de manifestations contre la confiscation de terres par Israël. Des commémorations sont également prévues en Cisjordanie occupée et dans la communauté arabe israélienne.

    Officiellement, ces six semaines de protestations sont organisées par la société civile. Mais elles sont soutenues par le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

    Lire aussi:

    Le bilan des victimes palestiniennes dans les affrontements à Gaza s'alourdit
    Un tir de l’armée israélienne tue un jeune palestinien avant une manifestation d’ampleur
    Bientôt des milliers de manifestants palestiniens aux portes d’Israël
    Tags:
    protestations, tensions, Bande de Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik