Ecoutez Radio Sputnik
    Afrine

    Après Afrine, la Turquie prépare d’autres offensives dans le nord de la Syrie

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    71418

    La Turquie, qui a pris au début du mois la ville d'Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, ne compte pas s’arrêter là et évoque la possibilité d’étendre son offensive jusqu’en Irak, a déclaré le Président Erdogan.

    Ankara ne compte pas s'arrêter là. Après l'offensive d'Afrine visant à chasser les YPG hors de la région, Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les forces turques avaient entamé la préparation d'autres opérations dans le nord de la Syrie.

    Dans son intervention, le Président Erdogan a notamment évoqué les régions d'Aïn al Arab, de Ras al Aïn et Tel Abyad, et a dit que les troupes turques pourraient aller jusqu'en Irak, indique Reuters.

    La Turquie, a-t-il souligné, n'a aucunement l'intention de nuire aux soldats des pays alliés déployés dans la région, mais elle ne peut permettre aux «militants» de se déplacer librement.

    L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie. Cette région est contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) que la Turquie considère comme terroristes. Des unités de l'Armée syrienne libre (ASL) prennent également part à l'opération.

    Damas a condamné les activités turques dans le canton d'Afrine, rappelant que ce territoire était une partie intégrante du territoire syrien. Moscou a appelé toutes les parties à la retenue et au respect de l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    La France s’apprêterait à envoyer des troupes au secours des Kurdes syriens
    La Turquie établit un contrôle total sur la région d’Afrine, annonce l'état-major turc
    Le Pentagone promet de prendre des mesures pour empêcher le conflit entre Damas et Ankara
    Tags:
    Kurdes, Recep Tayyip Erdogan, Afrine (Syrie), Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik