Ecoutez Radio Sputnik
    Alexander Cerny, député tchèque

    Député tchèque: «j’ai de grands doutes quant aux fins pacifiques des USA et de l’Otan»

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (109)
    11480

    En visite privée à Prague, Paul Ryan, président de la Chambre des Représentants du Congrès américain, a remercié la République tchèque pour sa participation active à l’Otan, son ambassade à Damas et l’expulsion de diplomates russes en signe de solidarité avec le Royaume-Uni. Alexander Cerny, député tchèque, commente ces propos pour Sputnik.

    Le discours de Paul Ryan lors d'une réunion spéciale de la Chambre des députés du parlement tchèque a été décevant, car il était vide de contenu et abondait en clichés idéologiques, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Alexander Cerny, vice-président de la commission pour la Défense au parlement tchèque.

    «De hauts responsables américains […] considèrent tout d'une manière très superficielle et ne pensent pas aux conséquences de leurs actes. Sinon ils n'auraient pas attisé avec autant d'irresponsabilité la haine et l'animosité entre les peuples», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, l'expulsion de diplomates russes suite à l'empoisonnement en Angleterre de l'ex-espion Sergueï Skripal lui rappelait plusieurs erreurs politiques dans le passé.

    Le char US M1A1 Abrams (Archives)
    Joseph A. Lambach, U.S. Marine Corps/ Wikipedia

    «Je me souviens bien de cette certitude à 100% avec laquelle on a cherché l'arme chimique en Irak pour ne rien trouver finalement. Je crains que cette affaire [Affaire Skripal, ndlr] ne reste elle aussi sans preuves», a poursuivi M.Cerny.

    Et d'ajouter qu'il n'était absolument pas non plus d'accord avec les Américains qui réclamaient une augmentation permanente des dépenses militaires et affirmaient qu'avec leurs alliés de l'Otan, ils luttaient pour la paix dans le monde entier.

    «Somme toute, j'ai de grands doutes quant aux fins pacifiques des États-Unis et de l'Otan. Depuis les vingt dernières années, je ne me rappelle pas un seul conflit qui ait mené à la paix», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, avait précédemment indiqué que son gouvernement expulserait trois membres de la mission diplomatique russe, mais ne prendrait aucune autre mesure dans le cadre de l'affaire Skripal.

    Dossier:
    Affaire Skripal (109)

    Lire aussi:

    Varsovie a informé Moscou de sa décision d’expulser des diplomates russes
    Expulsion de diplomates russes: quel effet sur les rapports Moscou-Occident en Syrie?
    Moscou: on a «forcé la main» à plusieurs pays pour qu’ils expulsent des diplomates
    Tags:
    diplomates, expulsions, solidarité, empoisonnement, erreurs, armes chimiques, Chambre des représentants des Etats-Unis, parlement tchèque, OTAN, Andrej Babis, Sergueï Skripal, Alexander Cerny, Paul Ryan, Russie, Damas, Royaume-Uni, Irak, États-Unis, Prague, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik