Ecoutez Radio Sputnik
    Locals in the liberated town of Kafr Batna in Eastern Ghouta

    «Encore un peu et la Ghouta orientale s'engagera sur la voie d'Alep»

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    7640

    Dès que la Ghouta orientale sera complètement libérée des terroristes, ces habitants auront la possibilité de revenir chez eux et de reprendre une vie normale comme l'ont déjà fait les habitants d'Alep, estime la porte-parole du ministère russe des Affaire étrangères.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a évalué les chances des habitants de la Ghouta orientale, presque entièrement libérée des terroristes, de retrouver une vie normale.

    «Il y a des progrès évidents qui sont enregistrés par l'Organisation des Nations unies et des organisations humanitaires, il y a un processus d'évacuation de la population, de libération des localités. Encore un peu et la Ghouta orientale s'engagera sur la voie d'Alep qui a déjà vu le retour de 100.000 à 200.000 de ses habitants. C'est moins que le nombre de gens qui y habitaient auparavant mais c'est un signe de retour à la normale», a-t-elle souligné dans une interview à une chaîne russe.

    Samedi, les derniers groupes de radicaux et les membres de leurs familles ont quitté les localités de Jobar, de Zamalka, d'Aïn Tarma et d'Arbine, dans la Ghouta orientale. La seule agglomération qui reste contrôlée par les extrémistes de Jaych al-Islam est Douma.

    Lire aussi:

    Quatre localités stratégiques de la Ghouta orientale libérées des radicaux
    Après 7 ans, la principale autoroute de Syrie débloquée
    Ghouta orientale: un millier de radicaux et membres de leurs familles évacués de Douma
    Tags:
    Maria Zakharova, Ghouta orientale, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik