International
URL courte
9316
S'abonner

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans de nouveaux affrontements survenus dimanche à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Le ministère gazaoui de la Santé a annoncé que les forces israéliennes avaient ouvert le feu sur des manifestants dans les villes de Jabaliya, Rafah, Khan Younès et Beit Hanoun.

Au moins 49 Palestiniens ont été blessés dans les affrontements avant d'être transportés dans les hôpitaux de Gaza, affirme le ministère.

Samedi 31 mars, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont rassemblés à la frontière avec Israël dans le cadre d'une «marche du retour» pour dénoncer le blocus de l'enclave et exiger le droit au retour des réfugiés.

La manifestation a vite dégénéré, l'armée israélienne ayant tiré à balles réelles sur la foule, faisant au moins 15 morts et plus de 1.500 blessés côté palestinien.

Les violences ont été condamnées par le Président palestinien Mahmoud Abbas, alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a félicité son armée pour avoir «protégé les frontières du pays».

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
réfugiés palestiniens, protestations, blessés, émeutes, Palestiniens, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Israël, Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook