Ecoutez Radio Sputnik
    La Maison-Blanche

    Maison-Blanche: prête à une attaque nucléaire mais sans défense contre les mouches

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    15112

    Le personnel de la Maison-Blanche qui pourrait se protéger contre une attaque nucléaire dans un bunker souterrain secret ne parvient cependant pas à combattre un autre fléau: les insectes.

    Dans son nouveau livre intitulé The Trump White House: Changing the Rules of the Game (La Maison-Blanche de Trump: changer les règles du jeu) dont les extraits ont été reproduits par The Washington Examiner, Ronald Kessler, un ancien journaliste de The Washington Post et auteur de plusieurs livres sur les services secrets et la sécurité nationale américains, a relaté que les employés de la Maison-Blanche disposaient d'un énorme bunker souterrain prévu pour parer aux scénarios les plus apocalyptiques, mais restaient sans défense contre une menace plus immédiate: les insectes.

    Selon Ronald Kessler, le bunker a été construit sous l'aile ouest de la Maison-Blanche à l'époque de la présidence de Barack Obama.

    Un grand chantier sur le territoire de la pelouse nord a commencé en 2010, officiellement pour améliorer le câblage électrique et la climatisation de la Maison- Blanche, bien que les journalistes soupçonnent depuis longtemps que ce projet de 376 millions de dollars impliquait un bunker.

    «Le bunker d'au moins cinq étages de profondeur, qui a été achevé vers la fin du mandat d'Obama, peut accueillir le personnel de toute l'aile ouest (de la Maison-Blanche) en cas d'attaque avec des armes de destruction massive », écrit Ronald Kessler, en précisant que son existence est classée secret Défense.

    L'ancien journaliste de The Washington Post signale cependant que le personnel de la Maison-Blanche est confronté à un problème plus pressant que la défense contre les armes de destruction massive, à savoir les mouches.

    «L'aile ouest, construite sur un marais, est assaillie par les mouches. Trump déteste les mouches. Les agents utilisent des pistolets à sel à pression d'air appelés Bug-a-Salt pour les tuer», a-t-il révélé.

    Selon l'auteur, la Maison-Blanche disposait déjà d'un autre bunker sous l'aile est, appelé Centre présidentiel des opérations d'urgence, où le vice-président Dick Cheney et d'autres hauts responsables se sont cachés pendant les attaques terroristes du 11 septembre.

    Ronald Kessler a également communiqué que Donald Trump recevait entre six et huit menaces chaque jour, environ autant les Présidents Barack Obama et George W. Bush.

    Lire aussi:

    Traité Ciel ouvert: un avion militaire russe a survolé la Maison-Blanche
    Des supporters visitent le bunker de Staline à Samara
    Fuites de la Maison-Blanche: feu vert à la surveillance des journalistes
    Tags:
    bunker, présidence américaine, Barack Obama
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik