Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    L’Arabie saoudite possède «des missiles» lui permettant de répondre à l’Iran

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    12131

    Les villes de Téhéran et de Saada seront bombardées par des missiles balistiques stratégiques de type «Dong Feng 2000», si l’Arabie saoudite est attaquée par l’Iran, a déclaré le général Anwar Eshki, dans un entretien accordé à Sputnik.

    L'Arabie saoudite possède les moyens de «détruire Téhéran et Saada» au Yémen, si le royaume était attaqué par l'Iran, a déclaré à Sputnik le général Anwar Eshki, Président et fondateur du Centre des études stratégiques et juridiques du Moyen-Orient.

    «Le royaume possède des missiles balistiques stratégiques chinois offensifs de type "Dong Feng 2000", et si l'Iran frappe n'importe quelle région du pays et qu'il y a des morts, à ce moment-là l'Arabie saoudite ripostera en frappant Téhéran et Saada. Et il suffit de quatre missiles de ce type pour détruire Téhéran et un seul pour Saada», a déclaré l'interlocuteur de l'agence, en soulignant que «l'Arabie saoudite ne souhaite pas ce scénario».

    «Le royaume fait pression sur la communauté internationale pour qu'elle fasse, à son tour, pression sur Téhéran, car toute atteinte à la sécurité de l'Arabie Saoudite, aura des répercussions négatives sur l'économie mondiale, en particulier l'industrie pétrolière, et la sécurité nationale américaine et occidentale sera touchée», a-t-il ajouté en précisant que son pays « fait actuellement face à l'Iran et à ceux qui l'aident à faire réaliser ses plans dans la région».

    Concernant l'opération menée par la coalition arabe au Yémen sous la direction de l'Arabie saoudite, l'expert a expliqué que sans ces opérations « le terrorisme régnerait au Yémen du nord au sud», en ajoutant que « les forces de la coalition arabe ont réussi à chasser les terroristes du sud du Yémen. Concernant le nord, il reste encore des régions à libérer dans les villes de Sanaa, Taïz, Hodeïda et Saada». «L'armée yéménite soutenue par la coalition arabe continue à avancer mais lentement», a précisé le général.

    Pour rappel, le porte-parole de la coalition arabe, Turki al-Malki, a accusé Téhéran d'avoir livré les missiles utilisés dans les tirs sur l'Arabie saoudite par les rebelles houthis à partir du territoire du Yémen. Il a menacé l'Iran de riposte «au moment et lieu adéquats». Le chef de la coalition arabe a estimé que ces tirs «était une grave détérioration de la situation sécuritaire».

    Lire aussi:

    Vers un conflit direct entre Riyad et Téhéran? Le prince saoudien met en garde
    Tirs de missiles sur les villes saoudiennes: l’Iran répond aux accusations
    L’Iran réagit aux accusations de la Ligue arabe concernant sa politique au Moyen-Orient
    Tags:
    bombardements, missiles balistiques, Iran, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik