Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Donald Trump lors du sommet de l'APEC

    Vent de panique sur les USA après l'annonce de la possible rencontre de Trump et Poutine

    © Sputnik . Michael Klimentyev
    International
    URL courte
    25752

    Une rencontre entre les Présidents russe et américain se profilerait-elle à l'horizon? En tout cas, la presse américaine est dans tous ses états après qu'un conseiller du Kremlin a annoncé que, lors d'une conversation téléphonique le 20 mars, Donald Trump avait proposé à Vladimir Poutine d'avoir une rencontre à Washington.

    Une éventuelle rencontre des Présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, a enflammé les médias américains même si aucune date précise n'a encore été fixée.

    The Washington Post se demande pourquoi la nouvelle d'une telle rencontre a été annoncée par un représentant russe et se souvient dans ce contexte de la dernière entrevue du Président américain avec des officiels russes à la Maison-Blanche où, selon le journal, seuls des représentants de la presse russe avaient été admis. Le média parle probablement de la visite du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, à la Maison-Blanche. En effet, l'entretien s'est déroulée à huis clos et seuls les photographes personnels du ministre russe et du Président américain ont pu y assister. Or, les photos de la rencontre n'ont été publiées par la suite que par la partie russe, ce qui a fourni au journal le prétexte de soupçonner le Président US de chercher «à s'insinuer dans les bonnes grâces» d'un «chef d'État étranger».

    The New York Times affirme pour sa part que cette rencontre n'est importante que pour la Russie. Selon l'auteur de l'article, Moscou «a besoin» de cet entretien dans le contexte des accusations contre la Russie que la communauté internationale suspecte d'avoir empoisonné l'ex-espion Sergueï Skripal.

    Le Kremlin tente ainsi de «renforcer son influence» sur le Président américain, estime l'auteur.

    Ce qui constitue un certain danger pour la politique des États-Unis, conclut-il.

    Sarah E. Mendelson, ancienne fonctionnaire du département d'État sous l'administration du Président Barack Obama, a même suggéré que la rencontre pourrait faire partie «d'une stratégie des Russes» pour engager Trump.

    Quant à Max Boot, membre du Conseil des relations extérieures, il s'est prononcé plus sévèrement sur une éventuelle rencontre dans une interview à la chaîne MSNBC.

    Selon lui, «l'amour de Trump pour Poutine sape la politique étrangère des États-Unis».

    Les chefs d'État américain et russe se sont rencontrés deux fois. En juillet dernier, les Présidents ont eu des entretiens lors du sommet du G20 à Hambourg sur les problèmes des relations bilatérales, les crises syrienne et ukrainienne. En novembre 2017, MM.Poutine et Trump ont eu une courte conversation au sommet de l'APEC à Danang au Vietnam. Au cours de la réunion, ils ont approuvé une déclaration commune sur la Syrie. Après cela, les chefs d'État ont parlé plusieurs fois au téléphone.

    Lire aussi:

    La Maison-Blanche se préparerait à la rencontre Trump-Poutine
    Poutine est prêt à une rencontre avec Trump
    Le Kremlin donne ses pronostics concernant la rencontre Trump-Poutine
    Tags:
    Maison blanche, MSNBC, The New York Times, Washington Post, Sergueï Lavrov, Sergueï Skripal, Barack Obama, Donald Trump, Vladimir Poutine, Moscou, Russie, États-Unis, Hambourg, Da Nang, Vietnam, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik