International
URL courte
18325
S'abonner

Lors d'un entretien avec les Présidents des pays baltes, Donald Trump a affirmé ce mardi qu'il était dur avec la Russie mais qu'il souhaitait s'entendre avec Moscou.

Donald Trump a constaté mardi qu'il avait adopté une attitude ferme envers Moscou, mais que le dialogue serait quand même bienvenu.

«Probablement personne n'a été plus dur avec la Russie que Donald Trump», a-t-il indiqué, cité par CNN.

Avant d'ajouter:

«Mais s'entendre avec la Russie est une bonne chose, pas une mauvaise.»

«Presque tout le monde est d'accord […] sauf ceux qui sont très stupides», a-t-il encore fait remarquer, selon CNN.

D'après lui, les exportations américaines de pétrole et de gaz, «ce qui n'est pas quelque chose que la Russie voulait», témoignent de l'indépendance des États-Unis et de leur fermeté envers la Russie.

Les Présidents des pays baltes — letton, Raimonds Vējonis, estonienne, Kersti Kaljulaid, et lituanienne, Dalia Grybauskaitė — ont rencontré ce mardi Donald Trump à la Maison-Blanche.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
Maison blanche, CNN, Donald Trump, Dalia Grybauskaitė, Kersti Kaljulaid, Raimonds Vejonis, Moscou, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook