International
URL courte
13800
S'abonner

Le Conseil de sécurité doit mettre un terme à l'agression et l'occupation étrangères dont la Syrie est victime aujourd'hui, a rappelé un vice-ministre syrien de la Défense en visite à Moscou.

Damas considère toute présence militaire étrangère sur le territoire syrien comme une agression et une occupation, a déclaré mercredi le vice-ministre syrien de la Défense Mahmoud Chawa.

«Nous exhortons le Conseil de sécurité à assumer la responsabilité pour le maintien de la paix et la sécurité internationales en mettant un terme aux crimes de l'alliance américaine, à l'agression turque dirigée contre les civils syriens et visant à détruire les infrastructures du pays, ainsi qu'à l'agression israélienne», a indiqué le responsable intervenant dans le cadre d'une conférence sur la sécurité organisée à Moscou.

«Nous réitérons que la présence de toute force militaire étrangère sur le territoire de la Syrie sans aval de son gouvernement est considérée comme agression et occupation», a souligné le vice-ministre syrien.

La coalition internationale anti-Daech* dirigée par les États-Unis opère en Syrie sans avoir reçu l'accord de ses autorités. Selon des données non officielles, jusqu'à 2.000 militaires américaines se trouveraient actuellement sur le territoire syrien.

*Organisation interdite en Russie

Lire aussi:

Un Su-30 de l’Armée de l’air algérienne s’est écrasé, causant la mort des deux pilotes - images
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Tags:
occupation, crise syrienne, agression, coalition anti-Daech, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Mahmoud Chawa, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik