International
URL courte
13800
S'abonner

Le Conseil de sécurité doit mettre un terme à l'agression et l'occupation étrangères dont la Syrie est victime aujourd'hui, a rappelé un vice-ministre syrien de la Défense en visite à Moscou.

Damas considère toute présence militaire étrangère sur le territoire syrien comme une agression et une occupation, a déclaré mercredi le vice-ministre syrien de la Défense Mahmoud Chawa.

«Nous exhortons le Conseil de sécurité à assumer la responsabilité pour le maintien de la paix et la sécurité internationales en mettant un terme aux crimes de l'alliance américaine, à l'agression turque dirigée contre les civils syriens et visant à détruire les infrastructures du pays, ainsi qu'à l'agression israélienne», a indiqué le responsable intervenant dans le cadre d'une conférence sur la sécurité organisée à Moscou.

«Nous réitérons que la présence de toute force militaire étrangère sur le territoire de la Syrie sans aval de son gouvernement est considérée comme agression et occupation», a souligné le vice-ministre syrien.

La coalition internationale anti-Daech* dirigée par les États-Unis opère en Syrie sans avoir reçu l'accord de ses autorités. Selon des données non officielles, jusqu'à 2.000 militaires américaines se trouveraient actuellement sur le territoire syrien.

*Organisation interdite en Russie

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
occupation, crise syrienne, agression, coalition anti-Daech, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Mahmoud Chawa, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook