Ecoutez Radio Sputnik
    Face à face sous tension entre Palestiniens et soldats israéliens à la frontière de Gaza

    Doha s’exprime sur les actions de l’armée israélienne dans la bande de Gaza

    © REUTERS/ Ibraheem Abu Mustafa
    International
    URL courte
    7212

    Le Conseil des ministres du Qatar a appelé, lors de sa réunion du 4 avril 2018, à «une action internationale urgente et ferme pour protéger le peuple palestinien» des tirs de l’armée israélienne.

    Le Qatar a appelé, le 4 avril 2018, à «une action internationale urgente et ferme pour protéger le peuple palestinien», en réponse aux actions de l'armée israélienne «qui réprime les activités palestiniennes» à l'occasion du 42ème anniversaire de la «Journée de la Terre». Cette déclaration a été faite lors de la réunion du Conseil des ministres du pays, présidée par Cheikh Abdallah ben Nasser ben Khalifa al-Thani, Premier ministre et ministre de l'Intérieur, selon le journal Al-sharq.

    Le Conseil des ministres a condamné « les tirs de l'armée israélienne sur une marche pacifique palestinienne à l'occasion de la "Journée de la Terre" qui ont tué plusieurs citoyens palestiniens et en ont blessé des centaines d'autres», selon le quotidien. Les ministres ont également appelé la communauté internationale à faire «pression sur le gouvernement israélien pour qu'il cesse d'appliquer ses pratiques répressives dans les territoires palestiniens occupés».

    Le Conseil des ministres a aussi souligné «la position ferme de l'Etat du Qatar qui soutient les droits légitimes du peuple palestinien, dont le premier est celui d'un État indépendant avec Jérusalem pour capitale», toujours selon le journal.

    Pour rappel, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a demandé, le 2 avril 2018, l'ouverture d'une enquête indépendante et transparente sur les événements qui ont fait, selon le dernier bilan, 18 morts parmi les Palestiniens.

    Le 30 mars est le jour à partir duquel des milliers de Gazaouis, coupés du monde en raison du blocus israélien et de la fermeture quasi permanente de la frontière avec l'Égypte, sont appelés à camper pendant un mois et demi non loin de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël.

    Ces six semaines de protestation, désignées comme la «grande marche du retour», sont organisées pour attirer l'attention sur le droit au retour des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

    Début avril, le ministère israélien de la Défense a promis que sa réaction serait encore plus sévère en cas de reprise des troubles à la frontière entre la bande de Gaza et l'État hébreu et a rejeté les appels internationaux à l'ouverture d'une enquête indépendante sur la mort de plusieurs Palestiniens.

    Lire aussi:

    Bientôt des milliers de manifestants palestiniens aux portes d’Israël
    Israël frappe trois positions du Hamas à Gaza
    Netanyahu demande à la Turquie de ne pas lui faire la morale
    Tags:
    armée, tir, condamnation, Abdallah al-Thani, Bande de Gaza, Palestine, Israël, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik