International
URL courte
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)
15654
S'abonner

La nièce de Sergueï Skripal, ex-agent double empoisonné au Royaume-Uni avec sa fille Ioulia, a annoncé aux journalistes qu'elle voulait se rendre en Angleterre pour ramener sa cousine en Russie.

Viktoria Skripal, nièce de l’ex-agent double Sergueï Skripal qui a été retrouvé inconscient aux côtés de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, au Royaume-Uni, a déclaré qu’elle souhaitait aller à Londres pour en ramener sa cousine.

«Pour l’instant, je n’ai qu’un seul objectif: y aller pour en ramener Ioulia, elle au moins, en Russie. Quant à Sergueï Viktorovitch [Skripal], tout est beaucoup plus compliqué. Voilà pourquoi je garde actuellement ma neutralité à l’égard de la Grande-Bretagne et à l’égard de la Russie», a indiqué Mme Skripal à la chaîne de télévision Rossiya 1.

A la question de savoir si sa cousine Ioulia Skripal faisait d’une manière ou d’une autre de la politique, Viktoria a répondu par la négative.

Viktoria Skripal a déposé mercredi sa demande de visa à l’ambassade britannique à Moscou. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait précédemment déclaré que la Russie espérait que Londres délivrerait rapidement un visa à Viktoria Skripal.

L'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients près d’un centre commercial de Salisbury, en Angleterre, le 4 mars dernier. Le Royaume-Uni a accusé la Russie d’avoir organisé l’empoisonnement des Skripal par un agent neurotoxique qu’il appelle Novitchok (A-234). Moscou rejette catégoriquement ces accusations, rappelant qu’un laboratoire chimique du ministère britannique de la Défense se trouve non loin des lieux du drame.

Plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et la Pologne, les pays baltes, l’Ukraine, la Moldavie, ainsi que les États-Unis et le Canada ont annoncé le 26 mars l’expulsion de plus de 100 diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal.

Dossier:
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
empoisonnement, Viktoria Skripal, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook