Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    La diplomatie russe s’exprime sur une éventuelle visite de Kim Jong-un en Russie

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    6210

    Après que certains médias se référant au directeur du renseignement national Daniel Coats ont annoncé que le dirigeant nord-coréen aurait été invité en Russie, le ministère russe des Affaires étrangères a démenti cette information. La diplomatie russe s’est en effet déclarée ne pas être au courant.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré ne pas être au courant de l'éventuelle invitation à se rendre en Russie adressée au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

    «Je ne sais pas, pour être honnête, je l'entends pour la première fois», a déclaré Oleg Bourmistrov, ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères, en réponse à la demande des journalistes de commenter les informations concernant une possible visite de Kim Jong-un en Russie.

    Auparavant, des médias se référant au directeur du renseignement national Daniel Coats avaient annoncé que le dirigeant nord-coréen aurait été invité en Russie.

    Pourtant, ce mercredi, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a rapporté que le chef de la diplomatie nord-coréenne Ri Yong-ho se rendrait en Russie du 9 au 11 avril prochains.

    Le 10 avril, le ministre nord-coréen sera reçu par son homologue russe Sergueï Lavrov, a fait savoir la porte-parole. Toujours selon elle, les deux ministres discuteront des perspectives de développement des relations bilatérales et échangeront leurs opinions sur les problèmes internationaux d'actualité «avec un accent mis sur le règlement de la situation dans la péninsule coréenne».

    Selon plusieurs observateurs, la prochaine visite du chef de la diplomatie nord-coréenne en Russie, ainsi que le voyage chinois de Kim Jong-un témoignent de la volonté de Pyongyang de s'assurer l'appui d'autres pays avant la réunion prévue entre Kim Jong-un et Donald Trump afin de garantir la préservation du système politique en place en Corée du Nord.

    Fin mars, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a entrepris une visite non officielle en Chine, qui a marqué son premier déplacement à l'étranger depuis son accession au pouvoir il y a sept ans.

    Lire aussi:

    Le chef de la diplomatie nord-coréenne bientôt en Russie?
    Quid d’un sommet Russie-Corée du Nord? Le Kremlin lève le voile
    Kim Jong-un aurait entamé une visite en Chine
    Tags:
    Daniel Coats, Oleg Bourmistrov, Kim Jong-un, Pyongyang, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik