International
URL courte
5912
S'abonner

Environ 100 personnes ont constitué des chaînes humaines autour d’une mosquée de Newcastle pour condamner la journée de violence à laquelle a été donné le nom de «Punish a Muslim Day» (La journée pour punir un musulman).

Pour protester contre l'action désignée comme La journée pour punir un musulman prévue par des anonymes pour se tenir le 3 avril, quelque 100 membres de Tyne and Wear Citizens, une antenne de Citizens UK, organisation communautaire, apolitique et laïque, se sont rassemblés autour d'une mosquée de Newcastle.

​Les participants de cette action ayant formé des chaînes humaines ont notamment déclaré qu'elles «diffusaient l'amour et non la haine».

Matthew Guest, écrivain, sociologue des religions, enseignant à l'Université de Durham, s'est prononcé sur cette initiative sur son compte Twitter.

«C'est super de faire partie d'une chaîne humaine de solidarité s'étirant autour de la Newcastle Central Mosque. Les citoyens se tiennent debout ensemble contre le racisme et l'islamophobie.»

En mars dernier, des anonymes ont envoyé de nombreux courriers qui appelaient les habitants du Royaume-Uni à prendre part le 3 avril à une journée de la violence intitulée «Punish a Muslim Day» (La journée pour punir un musulman) pour recevoir des bons points.

Par exemple, les Britanniques auraient pu obtenir 25 points pour arracher le hijab d'une femme, 500 points pour tuer un musulman, 1.000 pour incendier ou faire exploser une mosquée et 2.500 pour bombarder la Mecque. Ces courriers invitaient également leurs destinataires à organiser des attaques à l'acide ainsi qu'à torturer des musulmans.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Reconfinement le week-end pour Dunkerque et ses alentours dès ce vendredi soir
Tags:
mosquées, actions, musulmans, Newcastle, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook