International
URL courte
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)
4421
S'abonner

Après la libération des terroristes de Deir ez-Zor, tous les fermiers de la province participent dans une mesure ou une autre au rétablissement du système d’irrigation, dont la destruction empêche d’emblaver les champs, a raconté à Sputnik Mahmud Hayo, chef de la production agricole dans la province de Deir ez-Zor.

Cette année, 25.000 hectares ont été ensemencés de blé et il est prévu de cultiver du coton sur une superficie de 14.300 hectares, alors que les travaux de rétablissement du système d'irrigation des champs se poursuivent dans l'est de la province, a indiqué Mahmud Hayo à Sputnik.

L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor
© Sputnik . Mohammad Najm
L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor

«Il y a des projets de créer des plantations de palmiers. Le ministère syrien de l'Agriculture a ouvert une pépinière pour 25.000 plants. Des engrais ont été distribués aux paysans, les terroristes en ayant confisqué les stocks qui auraient dû améliorer le sol», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor
© Sputnik . Mohammad Najm
L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor

Et d'ajouter que les terroristes avaient détruit non seulement les canaux d'irrigation et les pompes, mais aussi les puits.

«Aujourd'hui, le cheptel ovin dans la province compte 60.000 têtes. Le ministère de l'Agriculture nous fournit suffisamment de vaccins et de médicaments pour les animaux», a relevé le responsable.

L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor
© Sputnik . Mohammad Najm
L’agriculture se relève dans la province de Deir ez-Zor

Des dizaines de milliers de familles reviennent dans les villes et les villages ruinés de la province Deir ez-Zor. Avant l'invasion des terroristes, le blé et le coton cultivés dans cette province approvisionnaient tout le pays en nourriture et vêtements. À en juger d'après les rythmes des travaux en cours, la vie y reviendra sous peu à la normale.

Dossier:
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Tags:
cheptel, coton, irrigation, rétablissement, champ, pompes, eau, vêtements, blé, nourriture, terrorisme, agriculture, ministère syrien de l'Agriculture, Sputnik, Mahmud Hayo, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook