International
URL courte
411371
S'abonner

Lors de son intervention à la réunion du Conseil de sécurité consacrée à l’affaire Skripal, l’ambassadeur russe à l’Onu Vassili Nebenzia a fait quelques remarques pertinentes concernant la situation entière autour de l’affaire Skripal.

Dans un laboratoire
© Sputnik . Mikhail Voskressensky
L'ambassadeur russe à l'Onu a qualifié Theresa May et Boris Johnson de «chimistes expérimentés» et a comparé les services secrets britanniques aux personnages du dessin animé Tic et Tac.

«Comme Tic et Tac, les services spéciaux britanniques se sont précipités au secours de Boris Johnson et Theresa May», a déclaré l'ambassadeur russe à l'Onu Vassili Nebenzia.

Il a en outre fait remarquer qu'il existait des centaines de moyens bien plus simples de liquider une personne indésirable, mais ceux qui ont attenté à la vie de l'espion britannique Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, ont, pour une raison inexpliquée, choisi «le moyen le plus risqué et dangereux». Vassili Nebenzia a également suggéré à Boris Johnson de lire d'autres œuvres de Fiodor Dostoevski que Crime et Châtiment.

Et de poursuivre:

«O tempora, o mores, où est passée la bonne vieille Angleterre? A défaut de faits et de preuves, les versions ne manquent pas. La maison de Skripal, la poignée de porte, les fleurs, le sarrasin ou plutôt les feuilles de laurier?», a déclaré Vassili Nebenzia.

Il a, par ailleurs, souligné que la substance Novitchok n'était pas un brevet russe.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
A234, ONU, Vassili Nebenzia, Boris Johnson, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook