Ecoutez Radio Sputnik
    US flag

    Washington annonce des sanctions contre 38 responsables et sociétés russes

    CC0 / skeeze
    International
    URL courte
    24360

    Le Trésor américain a imposé un nouveau train de sanctions contre la Russie, portant sur la liste noire 24 responsables russes et 14 organisations.

    Washington brandit à nouveau son arsenal de sanctions à l'égard de Moscou. Le Trésor américain a annoncé ce vendredi de nouvelles restrictions antirusses en allongeant sa liste noire qui interdit aux personnes concernées de conclure des marchés avec les ressortissants américains et gèle leurs avoirs aux États-Unis.

    Les sanctions frappent notamment 38 hommes d'affaires, officiels et société russes, a indiqué le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin.

    Expliquant son geste, Washington affirme que les mesures ont été prises en réponse aux «attaques contre les démocraties occidentales» menées par la Russie.

    Sur la liste, on trouve entre autres le fournisseur d'armes russe Rosoboronexport, le ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev, le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev et le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolaï Patrouchev.

    Commentant ce nouveau train de sanctions, Iouri Chvytkine, vice-président du Comité de défense de la Douma, a affirmé qu'il ne causerait pas de préjudice au secteur russe de la défense.

    «Il n'aura pas d'effets particuliers. Nous avons un marché de défense et d'armement orienté vers d'autres pays et il est suffisant pour exporter nos armes», a-t-il assuré dans un entretien à Sputnik.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Benalla au bord d’une piscine avec chicha et champagne à Marrakech? (vidéo)
    Tags:
    sanctions antirusses, Département du Trésor américain, Iouri Chvytkine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik