Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Preuves éliminées? Moscou réagit à la mort des animaux domestiques des Skripal

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (74)
    561790

    Les animaux appartenant aux Skripal auraient pu servir d’indices importants dans l’enquête sur l’empoisonnement de l’ex-agent russe et de sa fille, mais leurs corps ont été incinérés, a pointé du doigt la porte-parole de la diplomatie russe.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a réagi ce vendredi aux informations concernant la mort des animaux domestiques des Skripal, dénonçant le rôle que les bêtes auraient pu jouer dans l'enquête.

    «Si au premier abord il semble qu'il s'agit d'un prétexte pour rire en disant "les témoins importants ont été éliminés". En réalité, c'était vraiment des "témoins importants", car il s'agit d'un agent toxique qui, dans tout un ensemble de scénarios, aurait pu être déposé dans la maison de Skripal», a-t-elle écrit sur son compte Facebook.

    Citant la presse britannique, la diplomate a rappelé que les «cochons d'Inde étaient morts de déshydratation parce qu'ils avaient été abandonnés dans la maison».

    «Comment cela se fait-il? Il y a eu une perquisition et personne n'a remarqué les animaux? On n'a pas remarqué les animaux d'un homme qui avait été empoisonné avec un gaz neuro-paralytique?!!», s'est interrogée la porte-parole.

    Évoquant le chat que possédaient les Skripal, Mme Zakharova a noté que la bête avait été euthanasiée après avoir été emmené dans le laboratoire de Porton Down.

    «Pourquoi a-t-il été euthanasié? Réponse: parce que le chat était "dans un état de détresse", car "on l'avait pas remarqué" lors de la perquisition. C'est ainsi qu'on traite d'habitude les animaux domestiques en Grande-Bretagne?», poursuit la diplomate sur Facebook.

    La responsable a par ailleurs rappelé que les cochons d'Inde et le chat ont été incinérés. «Autrement dit, éliminés, alors que les animaux auraient pu être une preuve importante dans une affaire sur l'empoisonnement par substance chimique», a-t-elle ajouté.

    Jeudi soir, la diplomatie russe a envoyé au ministère britannique des Affaires étrangères une requête visant à lui demander les informations sur le sort des animaux domestiques des Skripal. Selon Moscou, ces données permettront de mieux comprendre ce qui s'est passé pour l'ex-espion et sa fille.

    Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down ont avoué ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans cette tentative d'assassinat.

    Dossier:
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (74)

    Lire aussi:

    Fuyant, le second chat des Skripal «exécute la tâche qui lui a été confiée» au Royaume-Uni
    Les défenseurs de la cause animale exigent d’enquêter sur la mort des animaux des Skripal
    L'ambassade russe soupçonne la «désinfection» de Salisbury destinée à détruire des preuves
    Tags:
    animaux domestiques, Sergueï Skripal, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Londres, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik