Ecoutez Radio Sputnik
    avion А10 de l'Otan

    Les Serbes de Bosnie contre les exercices de l’Otan: «Qu’ils s’entraînent ailleurs!»

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    6762

    Il n’y aura pas d’exercices de l’Otan sur le territoire de la République serbe de Bosnie parce que ses citoyens y sont opposés et ne croient pas à l’Alliance, a déclaré le 3 avril devant les journalistes Milorad Dodik, Président de cette République au sein de la Bosnie-Herzégovine. Sputnik s’est intéressé à la question.

    On a appris en février que des exercices auxquels participeraient des avions A-10 de l'Otan étaient prévus au début 2019 en Bosnie-Herzégovine, plus précisément près de Banja Luka, principale ville de la République serbe de Bosnie. L'utilisation lors de ces manœuvres d'obus remplis d'uranium appauvri a suscité de très vifs débats dans les Balkans. Par la suite, Sarajevo a formellement démenti cette dernière information.

    «Nous ne pouvons pas accorder de crédit à ses promesses, car on sait très bien que quand les avions de combat de l'Otan atterrissent quelque part, les autorités locales n'ont aucune possibilité de contrôler la situation», a indiqué le Président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik.

    Et d'ajouter que la République serbe de Bosnie ne permettrait pas à la Bosnie-Herzégovine d'adhérer à un bloc militaire, dont la Serbie ne fasse pas partie.

    «Qu'ils s'entraînent ailleurs!», a fulminé M.Dodik.

    Quoi qu'il en soit, il a dit n'avoir rien contre la coopération avec l'Otan dans la cadre du Partenariat pour la paix (PPP), programme auquel participe la Bosnie-Herzégovine.

    Les forces armées de la Bosnie-Herzégovine, qui doivent elles aussi participer aux prochains exercices de l'Otan, sont commandées par une structure de pouvoir collective qui remplace le Président et est composée de trois personnes qui représentent les trois peuples du pays, à savoir les Serbes, les Croates et les Bosniaques, a expliqué à Sputnik Predrag Ceranic, professeur à la faculté de sécurité de l'Université à Banja Luka.

    «Bien que cette structure possède des prérogatives, de telles manœuvres ne peuvent pas être menées sans l'aval de la République serbe de Bosnie», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que l'intention de l'Otan d'organiser des exercices sur le territoire de la Bosnie-Herzégovine témoignait clairement de l'intention de l'Alliance d'entraîner ce pays dans ses rangs.

    La Serbie et la Bosnie-Herzégovine sont les deux derniers pays issus de l'effondrement de la Yougoslavie à ne pas être membres de l'Otan.

    Lire aussi:

    Ex-Yougoslavie: 14 Bosniaques inculpés pour crime de guerre. Trop peu, trop tard?
    Suicide au Tribunal de La Haye: du personnel serait-il impliqué?
    Bosnie-Herzégovine: les autorités veulent repeupler les villages serbes de Pakistanais
    Tags:
    président, avion, exercices, A-10 Thunderbolt II, Sputnik, OTAN, Predrag Ceranic, Milorad Dodik, Balkans, Serbie, Banja Luka, Bosnie-Herzégovine, République serbe de Bosnie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik