Ecoutez Radio Sputnik
    The Pearl (Qatar)

    L’Arabie saoudite veut transformer le Qatar en île

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    261578

    Après la rupture des relations diplomatiques, Riyad entend entreprendre une nouvelle mesure afin de se séparer du Qatar. Un canal maritime pourrait être construit sur la frontière entre les deux pays, ce qui transformerait le Qatar en île.

    L'Union saoudienne d'investissements entend creuser un canal sur la frontière avec le Qatar dans le cadre d'un projet de développement du tourisme, en le transformant en île, annonce le journal saoudien Sabq.

    Selon ce média, les travaux de construction dureront un an. A l'heure actuelle, l'Union saoudienne d'investissements attend une approbation formelle des autorités du pays.

    Ce canal de 60 kilomètres de long, dont la largeur sera de 200 mètres et la profondeur de 15 à 20 mètres, pourra être utilisé pour le passage de toute sorte de navire. L'Arabie saoudite reliera par cette nouvelle voie maritime le port de Salva et la région de Hur al-Adid, sur la frontière avec le Qatar.

    Le coût de ce projet est estimé à 2,8 milliards de riyals saoudiens (environ 600 millions d'euros). Le royaume entend créer une zone touristique au bord du nouveau canal, ainsi qu'une zone de libre-échange.

    L'Arabie saoudite sera le seul propriétaire de ce canal puisqu'il sera creusé sur son territoire à un kilomètre de la frontière avec le Qatar. Une zone militaire sur cette frontière permettra d'assurer la défense du royaume saoudien.

    En juin dernier, l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont rompu leurs relations avec le Qatar, en l'accusant de soutien au terrorisme. Les tentatives du Koweït de réconcilier ces pays ont échoué.

    Lire aussi:

    Washington et Doha sur la même longueur d’onde concernant la crise du Golfe?
    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Les pays arabes prolongent de 48 heures l’ultimatum fixé au Qatar
    Tags:
    canal artificiel, relations diplomatiques, Qatar, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik