Ecoutez Radio Sputnik
    Frontière entre Israël et la bande de Gaza

    Seuls contre tous: les USA s’opposent à une déclaration de l’Onu sur la bande de Gaza

    © REUTERS / Amir Cohen
    International
    URL courte
    22348

    L’adoption par le Conseil de sécurité de l’Onu d’une déclaration sur les tensions dans la Bande de Gaza a été bloquée vendredi à cause de l’opposition des États-Unis. Ce projet visait à mettre fin aux affrontements israélo-palestiniens qui ont déjà coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes.

    Les États-Unis ont bloqué vendredi le projet de déclaration du Conseil de sécurité de l'Onu appelant à une enquête indépendante sur les affrontements israélo-palestiniens qui a été proposé par le Koweït, a annoncé Riyad Mansour, l'ambassadeur palestinien à l'ONU.

    «Il est très regrettable qu'un pays sur 15 a rompu, il y a quelques minutes, le silence tandis que les 14 autres membres étaient prêts à adopter cette déclaration», a déclaré M. Mansour, qualifiant cette décision américaine d'«irresponsable».

    Selon lui, ce blocage permettra à l'armée de défense d'Israël de continuer «son offensive» contre les Palestiniens.

    L'ambassadeur israélien à l'Onu, Danny Danon a, à son tour, appelé le Conseil de sécurité à dénoncer le Hamas pour l'exploitation des enfants comme boucliers humains, en mettant en danger leurs vies.

    Sept Palestiniens ont été tués et plus de 400 blessés par des soldats israéliens lors de manifestations vendredi près de la frontière entre Gaza et Israël, une semaine après une journée particulièrement meurtrière lors de rassemblements similaires.

    Le 30 mars, date de la Journée de la Terre, lors de laquelle les Palestiniens commémorent les Arabes qui ont perdu la vie dans les manifestations du 30 mars 1976 contre la confiscation de leurs terres, les violences avaient coûté la vie à 21 Palestiniens. Il s'agit donc de la journée la plus sanglante depuis la guerre en 2014 entre Israël et le Hamas.

    Lire aussi:

    Le prince saoudien pose une condition préalable pour la normalisation avec Israël
    Le bilan des victimes palestiniennes dans les affrontements à Gaza s'alourdit
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Tags:
    blocage, émeutes, ONU, Conseil de sécurité de l'Onu, Israël, Palestine, Bande de Gaza, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik