International
URL courte
17654
S'abonner

La coalition internationale sous commandement américain construit de nouvelles bases à l'est de l'Euphrate dans le cadre d'accords conclus avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), a déclaré à Sputnik le ministre de la Défense du canton kurde d'al-Jazira.

Dans une interview accordée à Sputnik, le ministre de la Défense du canton kurde d'al-Jazira, Rezan Gulo, a confirmé à Sputnik les informations concernant la construction de nouvelles bases américaines dans le nord de la Syrie.

«La coalition internationale est en train de construire de nouvelles base à Manbij, cela est liés à des plans militaires […]. Que ce soit des bases américaines ou françaises, nous coopérons avec la coalition et non avec des pays en particulier. La construction a lieu dans le nord de la Syrie, surtout à l'est de l'Euphrate», a déclaré Rezan Gulo.

Selon lui, Daech* a regagné une partie de ses forces suite aux actions des unités pro-turques à Afrine.

«Que les Américains quittent la Syrie ou non, nous comptons sur nos forces, sur la force de notre peuple et sur nos combattants. La présence de la coalition dirigée par les États-Unis nous aide à lutter plus effectivement contre les terroristes. Mais que nos efforts soient coordonnés avec les États-Unis ou non, nous sommes prêts à en finir avec les terroristes à l'est de l'Euphrate et dans le nord de la Syrie en générale», a-t-il ajouté.

Moscou a souligné à plusieurs reprises que les États-Unis et la coalition agissaient en Syrie sans l'autorisation du Conseil de sécurité de l'Onu et du gouvernement du pays. Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en implantant leurs bases militaires sur la rive gauche de l'Euphrate, les États-Unis cherchent à isoler la région du reste de la Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
Forces démocratiques syriennes (FDS), Minbej, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook