Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta orientale, en Syrie (image d'archives)

    Le but du mensonge sur les attaques chimiques à Douma expliqué

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    Attaque chimique présumée à Douma (79)
    26950

    Une source officielle syrienne a révélé le but du mensonge sur les attaques chimiques à Douma. Selon elle, les radicaux ont de nouveau recours aux fausses accusations d’attaques chimiques ainsi qu’aux armes informationnelles afin d'empêcher la progression des forces gouvernementales dans cette ville.

    Les radicaux du groupe Jaych al-Islam, retranchés dans la ville syrienne de Douma, dans la Ghouta orientale, propagent de fausses informations sur l'utilisation d'armes chimiques, en essayant de freiner la progression rapide des forces gouvernementales, a déclaré une source officielle syrienne à l'agence Sana.

    «Les terroristes de Jaych al-Islam sont en train d'être brisés. Ils ont de nouveau recours aux fausses accusations d'attaques chimiques comme aux armes informationnelles dans une tentative ouverte et infructueuse d'entraver l'avancée de l'armée syrienne», a indiqué la source.

    Selon cette source, l'armée, qui est en position de force et qui progresse, n'a pas besoin d'armes chimiques.

    «Les mises en scène théâtrales n'ont pas réussi à Alep et dans les périphéries de la Ghouta orientales, et elles n'aideront pas les terroristes et leurs protecteurs aujourd'hui. Le gouvernement syrien est déterminé à en finir avec les terroristes sur l'ensemble de son territoire».

    Les États-Unis ont évoqué dimanche une possible attaque chimique des forces syriennes dans la Ghouta orientale, près de Damas. Les Casques blancs ont dénoncé un recours au «gaz de chlore toxique» samedi, ce qui a été immédiatement démenti par les médias d'État syriens.

    Le ministère russe de la Défense a réfuté les rapports faisant état d'utilisation d'armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes dans la ville de Douma, dans la Ghouta orientale.

    Le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Iouri Ievtouchenko a rappelé que l'opération sur le retrait des radicaux du groupe Jaych al-Islam de la ville syrienne de Douma commençait le 8 avril. Selon lui, certains pays occidentaux entreprennent des mesures pour perturber cette opération, en utilisant le thème de l'utilisation d'armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes.

    Dossier:
    Attaque chimique présumée à Douma (79)

    Lire aussi:

    Attaque chimique présumée à Douma: Damas dénonce le même «vieux refrain»
    Attaque chimique présumée: les USA n’excluent pas une opération militaire contre la Syrie
    Moscou: aucune arme chimique n'a été utilisée à Douma
    Tags:
    armes chimiques, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Douma, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik