International
URL courte
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)
8380
S'abonner

Viktoria Skripal, la nièce de l’ex-espion russe empoisonné à Salisbury, a exigé de développer les allégations selon lesquelles elle aurait été «influencée» par le renseignement russe et s’est déclarée disposée à «donner des explications» à la police britannique.

La nièce de Sergueï Skripal, Viktoria, est prête à témoigner devant la police au cas où cette dernière exprimerait sa volonté de s'entretenir avec elle, relate The Sunday Telegraph, qui cite la jeune femme.

«Elle a ajouté qu'elle voulait se rendre à Scotland Yard afin de "donner des explications si quelque chose les intéressait" », indique le journal.

Viktoria Skripal a par ailleurs rejeté les accusations de collaborer avec les services spéciaux russes et a exigé de fournir «au moins une quelconque preuve» susceptible d'appuyer ces allégations.

Vendredi, le ministère britannique de l'Intérieur a annoncé avoir refusé un visa d'entrée dans le pays à la nièce de Sergueï Skripal. Le correspondant diplomatique de BBC News, James Landale, a écrit sur son Twitter, se référant à une source gouvernementale, que Viktoria avait été privée de visa car elle était probablement «influencée ou contrainte par le Kremlin». La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié cette version de Londres d'«absurdité totale».

Viktoria, la cousine de Ioulia, réside en Russie. Elle avait indiqué avoir demandé un visa britannique pour pouvoir rendre visite dès lundi prochain à sa famille à l'hôpital de Salisbury.

Dossier:
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)

Lire aussi:

Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
Sergueï Skripal, Viktoria Skripal, Londres, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook