International
URL courte
16331
S'abonner

Un accord a été conclu entre Damas et les extrémistes de Jaych al-Islam prévoyant la libération de tous les prisonniers de Douma en échange du transfert des radicaux vers la ville de Jarablus, dans le nord de la Syrie, indique l'agence syrienne Sana. L’information a été confirmée à Sputnik par une source au sein des services de sécurité syriens.

Selon un accord conclu avec le gouvernement syrien, dans un délai de 48 heures, les radicaux de Jaych al-Islam doivent relâcher tous les prisonniers et quitter la ville de Douma pour Jarablus, ville du nord du pays située près de la frontière turque, annonce l’agence syrienne Sana se référant à une source officielle.

Plus tôt, l’agence avait annoncé que les radicaux avaient adressé à Damas une demande de négociation à la suite des importantes pertes qu'ils avaient subies la nuit dernière au cours des opérations militaires effectuées à Douma.

«Dans les heures à venir, tous les radicaux quitteront Douma pour le nord de la Syrie en deux groupes», a déclaré à Sputnik une source au sein des services de sécurité.

La source a également précisé que les prisonniers, eux aussi, seront libérés en deux groupes dont le premier dans les prochaines heures.

Les radicaux du groupe Jaych al-Islam ont violé, samedi, l'accord sur leur évacuation de la ville et la libération des personnes prises en otages. De plus, ils ont à nouveau pilonné les quartiers résidentiels de la capitale syrienne, tuant un enfant et faisant de nombreux blessés.

La veille de cette attaque, les radicaux avaient déjà fait 4 morts et 22 blessés en pilonnant Damas.

Depuis 2012, la capitale syrienne se retrouve régulièrement sous le feu des extrémistes occupant la Ghouta orientale, banlieue est de Damas. Actuellement, la libération de cette zone du joug islamiste est en cours. Il y a une semaine, le Commandement des forces armées syriennes a annoncé avoir libéré toutes les villes et localités de la Ghouta, il ne reste que la ville de Douma qui reste occupée par des radicaux.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Douma, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook