Ecoutez Radio Sputnik
    Las banderas de EEUU

    Transférer les Skripal aux USA? Les «cacher» pour qu'ils ne disent «rien de superflu»

    CC BY 2.0 / instapinch / 911 flags 2
    International
    URL courte
    33054

    Nouveau rebondissement dans l’affaire Skripal: Washington et Londres ont exprimé leur intention de faire déménager Sergueï et sa fille Ioulia aux États-Unis, cela laisse penser à une volonté de les faire taire, explique un sénateur russe.

    Se référant à des sources gouvernementales britanniques, le journal The Sunday Times a communiqué, ce dimanche, que des responsables du renseignement au sein du MI6 s'étaient entretenus avec leurs homologues de la CIA concernant un possible déménagement des victimes de l'empoisonnement à Salisbury aux États-Unis. Selon le sénateur russe Frants Klintsevitch, il s'agit d'une tentative de «cacher» les Skripal.

    «À en croire The Sunday Times, les auteurs de la scandaleuse affaire Skripal ont apparemment modifié la formule aussi vieille que le monde: plus personne, plus de problème.»

    Et de poursuivre:

    «Leurs intentions sont de "cacher" la victime afin qu'elle ne dise rien de superflu et, en même temps, de continuer, aussi longtemps que possible, à spéculer sur cette affaire. Ils n'ont plus besoin des Skripal, ni vivant, ni mort», indique le message de Frants Klintsevich publié sur son compte Facebook.

    Le 8 avril, le journal The Sunday Times a communiqué les détails de leur entretien avec un interlocuteur au sein du gouvernement britannique:

    «Ils [Segueï et Ioulia Skripal, ndlr] se verront offrir de nouvelles identités», a déclaré une personnalité de premier plan du ministère britannique de la Défense, citée par The Sunday Times.

    Selon les dires de l'interlocuteur du journal britannique, parmi les pays où pourraient aller vivre Sergueï et Ioulia Skripal, figurent les États-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Pourtant, il a qualifié les États-Unis d'option la plus évidente.

    Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Lire aussi:

    De nouveaux détails concernant l’état de santé des Skripal
    L’implication de la CIA dans «l’affaire Skripal» est révélatrice, selon un diplomate russe
    Les médias UK n'écrivent sur les Skripal qu'avec l'approbation des autorités
    Tags:
    Whitehall, CIA, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Frants Klintsevitch, Salisbury, Royaume-Uni, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik