Ecoutez Radio Sputnik
    The forensic tent, covering the bench where Sergei Skripal and his daughter Yulia were found, is repositioned by officials in protective suits in the centre of Salisbury, Britain, March 8, 2018

    Une parente des Skripal confie aux médias britanniques les craintes de leur famille

    © REUTERS / Peter Nicholls
    International
    URL courte
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (78)
    10330

    La famille de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, empoisonnés à Salisbury, estime que ces derniers seraient retenus de force au Royaume-Uni, écrit le quotidien britannique Daily Mail.

    Lorsque Ioulia Skripal a appelé sa famille en Russie, on avait l'impression qu'elle ne disait pas ce qu'elle voulait, a annoncé dans une interview au quotidien britannique Daily Mail Natalia Pestova, cousine de l'ex-agent double Sergueï Skripal, âgée de 65 ans.

    Selon Mme Pestova, la famille comprend que la jeune femme «ne pouvait pas être comme si de rien n'était après l'empoisonnement et le choc» qu'elle avait vécu.

    «Mais lorsque nous avons entendu sa voix, on a eu l'impression qu'elle ne parlait pas de sa propre initiative. Ne se trouve-t-elle pas en réalité en détention?», s'est interrogée Mme Pestova.

    «Il est difficile de tirer des conclusions lorsqu'on n'a pas la possibilité de lui parler ou de la voir. Il y a trop de place pour des rumeurs sans source d'information fiable», a-t-elle également déclaré, précisant que dans cette situation il est difficile de comprendre qui dit la vérité et qui mène un double jeu.

    Le 6 mars, la cousine d'Ioulia Skripal, Viktoria, s'est vu refuser un visa britannique après s'être entretenue «en sœurs» avec Ioulia par téléphone. C'est lors de cette conversation que cette dernière a indiqué qu'elle était hors de danger, tout comme son père.

    Le correspondant diplomatique de BBC News, James Landale, a écrit sur son Twitter, se référant à une source gouvernementale, que Viktoria n'a pas pu obtenir de visa britannique parce qu'elle était probablement «influencée ou contrainte par le Kremlin». La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié cette version de Londres d'«absurdité totale».

    Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Dossier:
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (78)

    Lire aussi:

    Viktoria Skripal annonce sa version de l'empoisonnement de sa famille
    Ioulia Skripal révèle dans quel état se trouve son père
    La nièce de Sergueï Skripal veut se rendre à Londres pour ramener ses proches en Russie
    Tags:
    famille, conversation, médias, empoisonnement, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik