Ecoutez Radio Sputnik
    Dans la ville de Douma, Ghouta orientale, le 9 mars 2018

    L’«animal Assad»? Le Kremlin réplique à Trump

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    972555

    Le Kremlin estime grossières les expressions offensantes adressées par le Président américain au dirigeant légitime de Syrie, Bachar el-Assad.

    Donald Trump, qui a qualifié Assad d'«animal», n'a pas à employer de telles phrases vexantes à l'égard d'un Président légitime, a déclaré ce lundi aux journalistes le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

    Donald Trump a rejeté dimanche sur la Russie et l'Iran la responsabilité pour le soutien de Bachar el-Assad. Selon lui, la région d'où étaient parvenues les nouvelles d'une présumée attaque chimique est «encerclée par l'armée syrienne».

    «Le Président Poutine, la Russie et l'Iran sont responsables pour leur soutien à l'animal Assad», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il faudrait «payer le prix fort».

    Le ministère russe des Affaires étrangères avait précédemment qualifié d'«intox» les informations sur une attaque chimique en Syrie. Il a souligné que les élucubrations infondées sur l'emploi de substances chimiques par les forces gouvernementales syriennes visaient à justifier les frappes militaires étrangères.

    Le ministère russe de la Défense a démenti lui aussi les informations sur l'emploi d'armes chimiques par l'armée syrienne.

    Lire aussi:

    Zakharova rappelle à l’Occident qu’Assad est «plutôt l’un des vôtres que l’un des nôtres»
    Syrie: l'Occident a transformé ses mensonges «en arme de destruction massive»
    «Tous payeront»: Trump promet une décision sur l’«attaque chimique» en Syrie
    Tags:
    démenti, attaque chimique, Département Asie du ministère russe des Affaires étrangères, ministère russe de la Défense, Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Donald Trump, États-Unis, Iran, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik