Ecoutez Radio Sputnik
    Spratleys

    Pékin aurait installé des équipements militaires dans les Spratleys

    © REUTERS / U.S. Navy
    International
    URL courte
    1231

    Pékin aurait installé des équipements de brouillage radar et radio dans les îles litigeuses Spratleys en mer de Chine méridionale, affirme The Wall Street Journal.

    Alors que l'armée chinoise est en train d'effectuer un exercice naval qui est considéré par Washington comme ses plus importantes manœuvres militaires réalisées jusqu'à présent en mer de Chine méridionale, The Wall Street Journal relate que Pékin a installé des équipements de brouillage radar et radio dans les îles litigeuses Spratleys.

    Pour le journal américain qui cite des officiels anonymes proches du dossier, il s'agit d'un «étape significative dans la militarisation rampante de la mer de Chine méridionale».

    «Cette démarche renforce la capacité de la Chine de faire valoir ses vastes revendications territoriales et d'empêcher les opérations militaires américaines dans la région contestée qui est traversée par certaines des routes maritimes les plus fréquentées au monde», écrit le quotidien.

    La Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. La Chine accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

    L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

    Lire aussi:

    Pékin s'explique après avoir implanté des missiles sur des îles contestées
    Un destroyer US approche d’un archipel revendiqué par la Chine
    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé
    Tags:
    militarisation, revendications, litiges territoriaux, Chine, îles Spratleys, Mer de Chine méridionale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik