Ecoutez Radio Sputnik
    Dans la ville de Douma, en Syrie

    Moscou: les photos des «victimes» de l'attaque chimique présumée en Syrie sont fausses

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    Attaque chimique présumée à Douma (76)
    9432641

    Le ministère russe de la Défense a déclaré que les photos des victimes de l'attaque chimique présumée de Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux étaient des faux.

    Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, dans la Ghouta orientale, qui ont été publiées par des défenseurs des droits de l'Homme sur les réseaux sociaux.

    «Toutes les accusations des Casques blancs, ainsi que leurs photos et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et présentant des soi-disant victimes d'une attaque chimique ne sont qu'un nouveau faux et une nouvelle tentative de torpiller la trêve établie», a affirmé ce lundi le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Youri Evtouchenko.

    Les radicaux du groupe Jaych al-Islam ont précédemment accusé les forces gouvernementales syriennes d'avoir eu recours, samedi 7 avril, à des armes chimiques contre un hôpital de Douma, dans la Ghouta orientale. Ces allégations ont été reprises par les puissances occidentales, le Président américain Donald Trump ayant estimé que la Syrie devrait «payer le prix fort pour l'attaque chimique».

    La diplomatie russe a pour sa part qualifié d'«intox» les informations sur une attaque chimique en Syrie.

    Dossier:
    Attaque chimique présumée à Douma (76)

    Lire aussi:

    L’armée syrienne peut prouver que l’«attaque chimique» est une mise en scène (vidéo)
    Moscou: aucune arme chimique n'a été utilisée à Douma
    Attaque chimique présumée: les USA n’excluent pas une opération militaire contre la Syrie
    Tags:
    attaque chimique, Casques blancs syriens, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), ministère russe de la Défense, Evgueni Evtouchenko, Donald Trump, Douma, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik