Ecoutez Radio Sputnik
    Vassili Nebenzia

    Moscou accuse l'Occident de vouloir «pêcher des poissons mutants en eaux troubles»

    © Sputnik . Nancy Sisel
    International
    URL courte
    26872

    La Russie a accusé les États-Unis, le Royaume-Uni et la France de déstabiliser la situation dans le monde et de vouloir «pêcher des poissons-mutants en eaux troubles» lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à la Syrie.

    L'Occident veut «pêcher des poissons mutants dans les eaux troubles du chaos», a déclaré lundi Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu lors d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à la Syrie.

    «Après votre ingérence, partout il ne reste que du chaos et vous essayez de pêcher dans ces eaux troubles. Mais vous n'attrapez que des poissons-mutants», a indiqué M.Nebenzia.

    Neuf membres du Conseil de sécurité de l'Onu — le Royaume-Uni, la France, les États-Unis, la Pologne, les Pays-Bas, la Suède, le Koweït, le Pérou et la Côte d'Ivoire — ont précédemment appelé à convoquer une réunion d'urgence du conseil consacrée à l'attaque chimique présumée en Syrie.

    «Le fait que vous n'avez pas de stratégie claire sur n'importe quelle question rend perplexes la plupart des personnes présentes dans cette salle, mais elles n'osent pas vous poser ouvertement une question», a ajouté le diplomate russe.

    M.Nebenzia a noté que la position hostile de ces pays «se manifeste surtout» lorsqu'il s'agit de la Syrie.

    Plusieurs sites d'opposition et la chaîne qatarie Al-Jazeera ont publié des informations sur l'utilisation présumée de chlore par l'armée syrienne à Douma, en Ghouta orientale. Selon eux, plusieurs dizaines de civils auraient été tués.

    L'hôpital de Douma, le seul établissement médical de la ville, n'a pas confirmé les informations sur des blessés civils. La Russie a démenti l'information sur une bombe au chlore qui aurait été larguée par des militaires syriens sur Douma. Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que l'intox sur l'emploi d'armes chimiques par l'armée syrienne était destinée à justifier les actions des terroristes et les éventuelles frappes militaires étrangères. Le ministère syrien des Affaires étrangères a pour sa part indiqué que les accusations portant sur l'utilisation d'armes chimiques par les forces gouvernementales étaient ennuyeuses et peu convaincantes.

    Lire aussi:

    Moscou met en garde contre de graves conséquences en cas de frappes en Syrie
    Attaque chimique présumée en Syrie: ce que les militaires russes trouvent à Douma (vidéo)
    La Russie oppose son veto à un projet de résolution US à l'Onu
    Tags:
    attaque chimique, ministère russe des Affaires étrangères, Conseil de sécurité de l'Onu, Vassili Nebenzia, Ghouta orientale, Douma, Syrie, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik