Ecoutez Radio Sputnik
    Destroyer Donald Cook

    Des avions militaires russes auraient survolé un destroyer US, selon des médias

    CC BY 2.0 / Commander, U.S. Naval Forces Europe-Africa/U.S. 6th Fleet / 140412-N-KE519-052
    International
    URL courte
    581357

    Les avions de combat des Forces aérospatiales russes ont survolé au moins quatre fois le destroyer américain USS Donald Cook, qui s’est approché de la ville syrienne de Tartous, abritant une base militaire russe, relate le journal turc Hürriyet.

    Le destroyer américain USS Donald Cook, équipé de missiles de croisière, s'est approché à 100 kilomètres de la ville syrienne de Tartous où se trouve une installation permanente de la flotte militaire russe, indique le journal turc Hürriyet.

    Selon le média, des avions militaires russes ont survolé le navire américain naviguant au large de la Méditerranée par quatre fois au moins.

    Peu après, un représentant du Pentagone a donné une interview à Hürriyet dans laquelle il a démenti cette information, refusant toutefois de donner des détails sur l'emplacement actuel de l'USS Donald Cook.

    The Washington Examiner, citant une source au Pentagone, a auparavant annoncé que l'USS Donald Cook avait quitté lundi son port de Chypre et se dirigeait vers la Syrie. Le destroyer serait équipé de 60 missiles de croisière Tomahawk.

    Lundi, le Président américain Donald Trump a déclaré que Washington prévoyait dans les 24 à 48 prochaines heures de prendre une décision sur la réponse à une attaque chimique présumée qui aurait eu lieu dans la ville syrienne de Douma. Répondant à la question de savoir s'il excluait les actions militaires, le dirigeant américain a répondu: «Rien n'est hors de question». 

    Lire aussi:

    Deux destroyers US feraient déjà route vers la Syrie
    L'USS Donald Cook à 100 km de la base russe de Tartous en Syrie
    Comment la Russie pourrait-elle réagir aux frappes US contre la Syrie?
    Tags:
    avions militaires, USS Donald Cook (destroyer), Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik