Ecoutez Radio Sputnik
    Le prince héritier Mohammed ben Salmane

    Voici le «défi» à relever par le prince héritier saoudien lors de ses voyages à l’étranger

    © AFP 2018 Alain Jocard
    International
    URL courte
    7011

    Lors de ses différents voyages à l’étranger, dont le plus récent se déroule actuellement en France, le Prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, cherche à relever le «défi» de trouver «des soutiens» pour faire face à l’Iran au Moyen-Orient, a déclaré l’ambassadeur du royaume à Paris, selon le journal Al Riyadh.

    L'ambassadeur saoudien en France, Khalid bin Mohammed Al Angari, a expliqué ce que cherche Mohammed ben Salmane en se rendant en visite officielle à l'étranger:

    «L'Iran, en tant qu'État sponsor du terrorisme, intervient dans les affaires d'autres pays et viole les résolutions internationales», a-t-il déclaré, en expliquant que gagner «le soutien d'autres pays du monde pour contrecarrer les actions hégémoniques de Téhéran dans la région du Moyen-Orient», était le plus grand «défi» du Prince héritier du royaume des Saoud, Mohammed ben Salmane, lors de ses dernières visites à l'étranger, relate le journal Al Riyadh.

    L'ambassadeur saoudien a de nouveau reproché à l'Iran de fournir aux milices rebelles Houthis des missiles balistiques pour cibler le Royaume.

    Le ministère iranien des Affaires étrangères a catégoriquement démenti le 28 mars 2018 dans un communiqué publié sur son site les accusations de l'Arabie saoudite selon lesquelles l'Iran aurait livré aux rebelles Houthis les missiles balistiques que ces derniers ont lancés contre deux villes saoudiennes depuis le territoire yéménite.

    Concernant la visite du Prince héritier en France, l'ambassadeur saoudien en France a affirmé, selon le quotidien, qu'il y'a une similitude entre les points de vue de Paris et de Riyad sur «la nécessité de trouver une solution acceptable pour la crise syrienne, mettre un terme aux interventions de l'Iran dans la région et l'importance de se dresser contre elles».

    Emmanuel Macron, qui s'est précédemment engagé à prolonger la durée de l'accord sur le nucléaire iranien devrait effectuer fin avril la première visite d'Etat d'un dirigeant étranger à Washington pour s'entretenir avec Trump et lui proposer la «vision européenne» de cet accord.

    Mohammed ben Salmane est arrivé en France le 8 avril pour rencontrer Emmanuel Macron. 

    Lire aussi:

    Quel dénominateur commun entre Saddam et ben Salmane? Les Iraniens ont une idée
    Téhéran dénonce un «énorme mensonge» de l'Arabie saoudite
    Le prince héritier saoudien désigne un «nouvel Hitler»
    Tags:
    Mohammed ben Salmane Al-Saoud, contre-mesures, défis, Arabie Saoudite, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik