Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov et Ri Yong-ho

    Y aura-t-il un sommet Poutine-Kim Jong-un?

    © Sputnik . Edouard Pessov
    International
    URL courte
    3310

    À l’issue de sa rencontre avec son homologue nord-coréen, le ministre russe des affaires étrangères a commenté devant les journalistes la question d’un potentiel sommet russo-nord-coréen

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueî Lavrov, a annoncé aux journalistes ce mardi 10 avril à l'issue d'une rencontre avec son homologue nord-coréen Ri Yong-ho, que la tenue d'un sommet russo-nord-coréen n'avait pas été évoquée entre eux.

    «Non, nous n'avons pas abordé ces questions aujourd'hui. Les deux dirigeants (Vladimir Poutine et Kim Jong-un, ndlr) s'échangent régulièrement des messages. Je suis convaincu que lorsqu'ils considéreront cela comme étant optimal et utile, ils discuteront de la possibilité d'un contact personnel», a-t-il déclaré.

    D'autre part, Sergueï Lavrov a signalé que Moscou saluait la normalisation graduelle en cours sur la péninsule coréenne et les futurs contacts de Pyongyang avec Séoul et Washington.

    «Nous avons examiné la situation autour du problème nucléaire de la péninsule coréenne d'une façon suffisamment détaillée. Du côté russe, nous avons confirmé que nous saluons la normalisation graduelle de la situation, l'abandon des menaces réciproques et la volonté d'entretenir des contacts aussi bien entre les deux Corées qu'entre la Corée du Nord et les États-Unis», a fait savoir Sergueï Lavrov.

    Il a signalé que les événements évoluaient dans l'esprit de la feuille de route mise au point et proposée par la Russie et la Chine afin de désamorcer la situation sur la péninsule et de créer les conditions permettant de mener les négociations.

    «On comprend bien que ce processus doit aboutir à un accord multilatéral avec la participation de tous les pays d'Asie du Nord-Est sur la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne, y compris, comme l'ont signalé les dirigeants de la Corée du Nord et de la Corée du Sud, la dénucléarisation de cette région importante du globe», a souligné le chef de la diplomatie russe. 

    Lire aussi:

    Lavrov à Pyongyang: quels sujets a-t-il abordés avec son homologue nord-coréen?
    Les USA «rapprochent» Moscou et Pyongyang
    Qui est pour Kim Jong-un le champion de l'opposition à l'hégémonie américaine?
    Tags:
    sommet, Ri Yong-ho, Sergueï Lavrov, Péninsule de Corée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik