Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats israéliens près de la barrière à la frontière avec la bande de Gaza

    Un sniper israélien tire sur un Palestinien à Gaza, sous des cris de joie (vidéo)

    © REUTERS / Amir Cohen
    International
    URL courte
    411156

    Une vidéo horrifiante est parue sur le Net montrant un sniper israélien tirer sur un Palestinien, à proximité de la frontière avec Gaza. L'armée israélienne a confirmé l'authenticité de la vidéo.

    Une vidéo, publiée récemment sur le Web, montre un sniper israélien tirer sur un homme sous les applaudissements de ceux qui l'observent. Dans le champ de la caméra, on voit un Palestinien, immobile et sans défense, tomber à terre.

    «Tu as une autre balle dans le canon?», demande un homme et encore «Est-ce qu'il l'a sur lui?»

    Une autre voix dit «Je ne peux pas voir à cause du fil de fer» et «Il y a un petit garçon là». Ensuite, le sniper tire sur le Palestinien qui était alors immobile. L'homme s'effondre. Derrière la caméra, des cris de joie sont entendus.

    «Bien-sûr je l'ai filmé», se réjouit une voix, tandis qu'un autre ajoute: «Quelle vidéo légendaire.»

    L'Armée de défense d'Israël a confirmé l'authenticité de la vidéo: «Après avoir tenté de disperser les émeutiers […] une balle a été tirée en direction d'un des Palestiniens soupçonné d'être le leader des émeutiers. Il a été touché à la jambe», est-il affirmé dans un communiqué.

    La scène de la vidéo s'est déroulée en décembre dernier lors des affrontements le long de la démarcation séparant Israël de la bande de Gaza, a précisé d'ailleurs l'armée. Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a affirmé ce mardi que le soldat qui a tiré sur un Palestinien près de la bande de Gaza «devrait recevoir une médaille et celui qui a filmé être dégradé».

    Yehuda Glick, membre de la Knesset (parlement monocaméral israélien) du parti Likoud, a qualifié les images de «très dures à regarder», ajoutant que l'ambiance était «troublante et regrettable», a signalé le quotidien Haaretz.

    Or, un autre membre de la Knesset du même parti, Oren Hazan, soupçonné pour des cas de harcèlement sexuel, s'est dit fier des actions des soldats israéliens et a espéré que la vidéo «transmettra un message plus clair à ceux de l'autre côté [de la clôture, ndlr]».

    Selon le protocole de Tsahal, tout tir visant des manifestations ne peut être réalisé qu'à la suite de l'approbation de la plus haute direction. Pendant ce temps, un sniper est autorisé à tirer vers toute personne qui s'approche de la barrière frontalière avec l'intention de pénétrer sur le territoire israélien, la distance autorisée étant de 100 mètres.

    Une autre clôture se trouve devant la clôture de la frontière, et les règles d'engagement autorisent à tirer seulement dans la partie inférieure du corps de la personne se trouvant entre les deux clôtures.

    Le 31 mars, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont rassemblés à la frontière avec Israël dans le cadre d'une «marche du retour» pour dénoncer le blocus de l'enclave et exiger le droit au retour des réfugiés. Pendant les heurts qui se sont poursuivis dans la zone, le bilan des morts côté palestinien a atteint 30 personnes, selon la diplomatie russe.

    Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé à mener une enquête indépendante sur les sanglants affrontements dans la bande de Gaza. Le 7 avril, Washington a bloqué un projet de déclaration du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation dans l'enclave palestinienne.

    Lire aussi:

    Frontière Gaza-Israël: le bilan de «la journée la plus sanglante» s’alourdit
    Des dizaines de Palestiniens blessés pas l’armée israélienne à Gaza
    L'Égypte ouvre sa frontière avec la bande de Gaza pour un mois
    Tags:
    armée, décès, vidéo, soldats, fusillade, tir, Armée de Défense d'Israël, Bande de Gaza, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik