Ecoutez Radio Sputnik
    Conseil de sécurité de l'Onu

    Mission de l'OIAC en Syrie: Pékin regrette le rejet du projet de résolution russe

    © AP Photo / Seth Wenig
    International
    URL courte
    Attaque chimique présumée à Douma (79)
    9400

    La Chine considère comme progressif le projet de résolution russe sur la mission d’enquête en Syrie, qui proposait des méthodes de travail améliorées, et regrette son rejet par le Conseil de sécurité de l’Onu, a indiqué le représentant permanent adjoint chinois à l’Onu.

    La Chine regrette que le projet de résolution russe portant sur une enquête concernant l'attaque chimique présumée en Syrie n'ait pas été soutenu au Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré le représentant permanent adjoint chinois à l'Onu Wu Haitao.

    Le projet russe prévoyant de lancer une minutieuse enquête sur l'attaque chimique présumée en Syrie n'a pas obtenu mardi le minimum requis de neuf voix au Conseil de sécurité de l'Onu.

    «Le projet de résolution prévoyait l'instauration d'un nouveau mécanisme d'enquête pour établir les faits et la réalité […] Il proposait des méthodes de travail améliorées par rapport au mécanisme d'enquête précédent, des mesures visant à procéder à une enquête minutieuse sur les lieux en garantissant l'impartialité des procédures et de la collecte des preuves», a précisé le diplomate.

    «La Chine regrette que le projet de résolution n'ait pas été adopté», a-t-il souligné.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a examiné mardi deux projets de résolution, un russe et un américain, sur l'instauration d'un nouveau mécanisme d'enquête concernant le recours aux armes chimiques en Syrie. Le projet proposé par les États-Unis a été bloqué par la Russie tandis que le projet russe n'a pas obtenu les voix nécessaires pour être adopté.

    Dossier:
    Attaque chimique présumée à Douma (79)

    Lire aussi:

    Le projet russe sur la Syrie n'obtient pas le minimum requis de neuf voix à l'Onu
    Ambassadeur de Russie au Liban: tout missile américain tiré sur la Syrie sera abattu
    L’Occident a trouvé un moyen de contourner le veto russe au Conseil de sécurité
    Tags:
    armes chimiques, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Wu Haitao, Chine, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik