International
URL courte
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)
17240
S'abonner

Dans la nuit de mardi à lundi, la fille de l’ex-agent russe Sergueï Skripal, empoisonnée à Salisbury avec son père, a été emmenée sous surveillance dans l’hôpital d’une base militaire afin de garantir sa sécurité, écrivent des médias britanniques.

Ioulia Skripal, qui n'est plus hospitalisée à Salisbury après son empoisonnement, a été transportée dans un autre hôpital situé dans une base militaire, annonce The Sun.

«Elle est à l'hôpital sur une base militaire pour sa propre protection et pour surveiller sa santé», a déclaré l'une des sources au journal The Sun, sans préciser l'emplacement de la base.

La fille de l'ex-agent russe est sortie de l'hôpital mardi 11 avril. Son père Sergueï est toujours à l'hôpital mais son état s'améliore à grands pas.

Le 4 mars dernier, l'ex-agent russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down ont reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans cette tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a demandé à Londres à plusieurs reprises de lui permettre de participer à cette enquête.

Dossier:
Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)

Lire aussi:

Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Torturé à mort avec une perceuse dans le XIXe à Paris
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Un individu qui aurait crié «Allahu akbar» et menacé de «tout faire sauter» signalé à la tour Eiffel - photos, vidéo
Tags:
hôpital, base militaire, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Salisbury, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook