International
URL courte
14017214
S'abonner

Dans un tweet publié mercredi, le chef de la Maison-Blanche Donald Trump a invité la Russie à «être prête» à contrer les missiles américains en Syrie.

Alors que les tensions battent leur plein autour de la Syrie, le chef de la Maison-Blanche Donald Trump a adressé a Moscou un tweet agressif, invitant les forces russes déployées sur le territoire syrien à «être prêtes» à contrer les missiles américains.

«La Russie promet d'abattre tout missile lancé sur la Syrie. Tiens-toi prête, la Russie, car ils vont venir, modernes et intelligents! Vous ne devez pas être partenaires d'un animal qui tue avec des gaz et y prend plaisir», a écrit le dirigeant américain.

Le Président américain Donald Trump a auparavant promis une réponse «forte» visant à faire «payer» le dirigeant syrien Bachar el-Assad et ses alliés, dont Moscou et Téhéran, pour la présumée attaque chimique perpétrée dans la ville syrienne de Douma.

La partie russe, qui rejette fermement les rapports sur l'attaque chimique, a mis Washington en garde contre «de graves conséquences» en cas de frappes sur le territoire syrien.

En septembre 2013, le futur dirigeant américain avait néanmois appelé l'administration US de l'époque à éviter d'attaquer la Syrie et à s'occuper plutôt des problèmes intérieurs des USA:

​Donald Trump a également estimé que les relations entre Moscou et Washington étaient pire aujourd'hui qu'à l'époque de la guerre froide, bien qu'«il n'y ait aucune raison pour cela»:

​«La Russie a besoin de nous pour aider son économie, ce qui serait facile à faire, et nous avons besoin de tous les pays travaillant ensemble. Faut-il arrêter la course aux armements?», s'est demandé le leader US.

Lire aussi:

Nouveau cap franchi en France: 13.498 cas supplémentaires de Covid-19 en 24h
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Tags:
attaque chimique, avertissement, missiles, Donald Trump, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook