International
URL courte
Attaque chimique présumée à Douma (81)
3713214
S'abonner

La Défense russe a affirmé que l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma avait été simulée le 7 avril par les Casques blancs.

L'état-major général russe a indiqué mercredi que l'attaque chimique présumée contre la population civile dans la ville syrienne de Douma avait été simulée le 7 avril par les Casques blancs.

«Le 7 avril, la probable dernière tentative a été faite pour fabriquer des faux témoignages d'une prétendue utilisation par les autorités syriennes de substances toxiques dans la Ghouta orientale. Les odieux Casques blancs agissant exclusivement dans les rangs des terroristes ont imité devant des caméras de nouveau une attaque chimique improvisée contre les habitants civils de Douma», a déclaré Viktor Poznikhir, chef adjoint de la direction opérationnelle principale de l'état-major russe.

Les données sur 500 blessés par substances toxiques à Douma sont fausses, a ajouté M.Poznikhir.

Selon lui, ces dernières heures, des militaires russes ont contacté des représentants du Croissant-Rouge syrien et du bureau local du coordinateur de l'Onu en Syrie qui participent à l'opération humanitaire dans la Ghouta orientale pour déterminer l'emplacement de ces blessés.

«Aucun d'entre eux ne dispose d'aucune donnée présentée par l'Organisation mondiale de la santé», a constaté M.Poznikhir.

Il a aussi invité des représentants de l'OMS à Douma pour qu'ils puissent comprendre la situation sur le terrain.

«Si les représentants de l'Organisation mondiale de la santé souhaitent vraiment comprendre cette situation, nous les invitons à la Ghouta orientale et nous sommes prêts à assurer leur sécurité et toutes les conditions de travail», a déclaré Victor Poznikhir.

Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s'est sérieusement tendue. Selon les pays occidentaux, une attaque chimique présumée a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les «Casques blancs» sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces «intox» est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques d'ennuyeuses et de non convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Dossier:
Attaque chimique présumée à Douma (81)

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Pavlenski détenait d’autres vidéos X de Griveaux, assure Le Monde
Ce que l'on sait sur Alexandra De Taddeo, la compagne de Pavlenski qui aurait reçu les vidéos X de Griveaux
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Tags:
radicaux, attaque chimique, civils, militaires, terrorisme, Casques blancs syriens, ONU, OIAC, OMS, Douma, Damas, Moscou, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook