Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau syrien

    Pourquoi les «missiles intelligents» US n’ont pas «été employés contre les terroristes»?

    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    10520

    Le député syrien Ammar el-Assad a déclaré à Sputnik que seuls «les terroristes disposaient de substances toxiques», que Trump avait du mal à accepter l'idée d'avoir perdu «ses mercenaires dans la Ghouta» et a commenté l'idée du Président US d'employer des «missiles intelligents» en Syrie.

    Dans une interview accordée à Sputnik, un député syrien, Ammar el-Assad, est revenu sur les propos de Donald Trump au sujet d'une attaque aux «missiles intelligents» contre la Syrie.

    «Mais pourquoi ces missiles n'ont-ils pas été employés dès le début de la crise syrienne contre les terroristes? Nous n'avons entendu que des menaces répétées à l'égard du pouvoir légitime de la Syrie», a-t-il indiqué.

    Il a affirmé dans ce contexte que «les frappes américaines ne profitaient qu'aux groupes terroristes qui combattent contre l'État syrien» et que la Syrie était prête à n'importe quel scénario de développements.

    «Si les États-Unis portent des frappes, les systèmes antiaériens syriens les repousseront, car ils ont prouvé leur efficacité en abattant des chasseurs israéliens F-16 et en interceptant les missiles lancés récemment», a poursuivi Ammal el-Assad.

    Il a rappelé dans ce contexte les propos éloquents du Président américain.

    «Les dernières déclarations expressives de Donald Trump sont dues au fait qu'il lui est difficile d'accepter la perte de ses mercenaires dans la Ghouta orientale, région dont les Américains ont profité pour faire du chantage aux autorités officielles de Damas», a-t-il souligné.

    Ammal el-Assad a abordé également le sujet de la présumée attaque au gaz dans la ville de Douma.

    «S'il est décidé de dépêcher des experts en Syrie pour faire la lumière sur la présumée attaque chimique à Douma, Damas est prêt à créer pour eux les conditions nécessaires», a-t-il dit.

    Toutefois, a-t-il noté, nombre de faits prouvent l'absence de toute attaque au gaz dans la Ghouta, la Croix-Rouge ayant confirmé qu'il n'y avait eu aucune attaque et annoncé qu'elle n'avait reçu aucune information à ce sujet.

    «Toutes les usines de fabrication d'armes chimiques découvertes en Syrie appartiennent aux terroristes. Eux seuls disposaient de substances toxiques», a-t-il indiqué.

    Il a rappelé également que les spécialistes russes qui avaient pris des échantillons sur les lieux de l'attaque présumée avaient confirmé eux aussi n'avoir décelé aucune trace de substance toxique.

    Lire aussi:

    Macron s’exprime sur une éventuelle frappe contre la Syrie
    Riposte militaire en Syrie? Pour la Maison-Blanche, toutes les options sont sur la table
    Frappes massives sur la Syrie: Trump aurait plusieurs scénarios
    Tags:
    attaque, missiles, armes chimiques, Sputnik, Donald Trump, Douma, Ghouta orientale, Damas, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik