Ecoutez Radio Sputnik
    Jacques Chirac

    Quand Jacques Chirac offre ses costumes aux migrants, le public reste de glace

    © AP Photo / Francois Mori
    International
    URL courte
    21122

    L’hiver dernier, Claude Chirac a fait dons de costumes et de pulls de son père à une association qui venait en aide aux migrants. Cependant, la Toile a peu apprécié cette générosité, beaucoup disant que «c'est le peuple français qui a payé tous les costumes» de l’ex-Président de la République.

    Claude Chirac, la fille de l'ancien président de la République, a fait don l'hiver dernier de pullovers et de costumes de son père à une association engagée dans l'accueil des réfugiés, a raconté le photographe Yann Arthus-Bertrand à l'Obs.

    Un jour, ce dernier aurait reçu un appel d'une «religieuse incroyable qui s'occupe des réfugiés» qui lui aurait demandé des vêtements chauds, lui précisant qu'elle n'en avait pas assez à distribuer jusqu'à la fin de l'hiver.

    «J'écris à la Fondation Chirac — je siège au conseil d'administration — et je reçois une réponse de Claude Chirac qui me dit "Je m'en occupe, ne t'inquiète pas" », ajoute le photographe. Plus tard, une voiture officielle est arrivée avec des costumes et des pull-overs de Jacques Chirac.

    Néanmoins, ce geste de l'ex-Président de la République envers les migrants n'a pas été beaucoup apprécié en ligne. De nombreux internautes ont fait preuve de sarcasme pour commenter ce geste:

    Beaucoup ont noté que «ce geste généreux» avait été en fait financé par les contribuables. 

    Toutefois, certains ont tout de même été impressionnés par le «beau geste de la famille Chirac»:

     

    Lire aussi:

    Poutine: «Alors Macron? De toute façon ce sera mieux... Mais moins bien qu'avec Chirac!»
    La France retire la Légion d'honneur à Assad, la Toile se lance dans le sarcasme
    Un portrait-robot de la police britannique déclenche l'hilarité des internautes
    Tags:
    vêtements, donations, réactions, Jacques Chirac, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik