Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Bloomberg: les tweets belliqueux de Trump remplissent les caisses du Trésor russe

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    11500

    Les avertissements de Donald Trump envoyés à Moscou pour qu’il se prépare aux «frappes de missiles» américains en Syrie ont provoqué la chute du rouble mais ont, dans le même temps, suscité une hausse des demandes sur le marché du pétrole, ce qui alimente le Trésor russe et permet donc au Kremlin d’investir plus dans l’armée, écrit le Bloomberg.

    Alors que le locataire de la Maison-Blanche a prévenu la Russie qu'elle devait «être prête» à contrer les missiles américains en Syrie, la revue analytique Bloomberg a examiné quelles conséquences cette déclaration avait déjà eues sur l'économie russe.

    «Les tweets de Donald Trump doivent bien faire rire au ministère russe des Finances. L'avertissement de Donald Trump envoyé à la Russie pour qu'elle "se prépare" à contrer des missiles en Syrie a fait chuter le rouble à son plus bas niveau depuis 16 mois. Dans le même temps, la fébrilité des négociants en pétrole, qui redoutent des perturbations dans son approvisionnement, a provoqué la plus forte hausse depuis trois ans des prix du Brent », écrit le Bloomberg.

    «Résultat? Le baril de brut n'a jamais rapporté autant de roubles au budget russe. Cela signifie que le ministère des Finances dispose de plus de liquidités pour payer les salaires des enseignants ou, en fait, pour moderniser son matériel militaire. Cela permettra de mieux contrer ces missiles "intelligents" promis par Trump», résume l'article.

    Le Président Trump a adressé mercredi à Moscou un tweet agressif, invitant les forces russes déployées sur le sol syrien à «être prêtes» à contrer les missiles américains, alors que les tensions autour de la Syrie s'exacerbent. Il avait précédemment promis une réponse «forte» visant à faire «payer» le dirigeant syrien Bachar el-Assad et ses alliés, dont Moscou et Téhéran, pour la présumée attaque chimique de Douma.

    Lire aussi:

    Trump et Erdogan s’appellent et évoquent la Syrie
    Le Pentagone réagit aux propos de Trump sur l’attaque américaine contre la Syrie
    Menaces de frappes, exacerbation des tensions dans le monde: Poutine prend la parole
    Tags:
    frappes, missiles, menaces, trésor, argent, médias, pétrole, Donald Trump, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik