International
URL courte
171
S'abonner

Un reporter de la BBC a dû plonger dans une piscine pour interroger des nageurs médaillés en Australie, une histoire récente qui ne fait que prouver une fois de plus que le métier de journaliste est riche en défis imprévisibles.

Si tout un chacun peut s'installer confortablement dans une chaise de bureau pour toute la journée, le travail du journaliste inclus de partir sur «le terrain» où se passent parfois des choses insensées. Récapitulatif de défis que des reporters de divers pays ont été obligés de relever.

Une interview dans une piscine

Pour pourvoir interroger un groupe de cinq sportifs, nageurs de l'équipe d'Angleterre, un reporter de la BBC couvrant les Jeux du Commonwealth en Australie, a été obligé de se mouiller. Assis sur le bord d'une piscine, les nageurs répondaient aux questions du correspondant en étant dans le bassin. N'étant pas une poule mouillée, le journaliste a poursuivi audacieusement son reportage après avoir glissé dans la piscine.

La couverture risquée de l'ouragan Irma

Des journalistes ont été exposés au danger en parlant aux témoins d'une tempête qui faisait rage. Un reporter de NBC a eu du mal à rester en place face à un vent violent. Un reporter de la chaîne CNN a heureusement réussi à échapper à un panneau de signalisation qui est tombé quand il était en direct évoquant la situation météo à Miami Beach.

A Cuba, un reporter de CNN a effectué un reportage, 15 minutes seulement avant que l'ouragan Irma n'attaque la zone.

Rester debout était en soi une mission à peu près impossible pour ce journaliste de la chaîne ABC.

Un coup de poing de nulle part

Pour un correspondant de la chaîne russe NTV, la Journée des troupes aéroportées n'a pas été un jour de fête, mais plutôt de danger. Au cours de son reportage depuis un des parcs de Moscou où de nombreux citoyens étaient en train de faire la fête, un homme a soudain surgi et s'est approché du journaliste. Quand celui-ci lui a demandé de ne pas gêner le tournage, il lui a donné un coup de poing. Par la suite, l'agresseur a été arrêté.

Un crachat au visage en pleine rue

Le présentateur russe Artiom Sheïnine tentait de se relaxer lors de vacances à Vérone. Là, il a rencontré un ancien militaire ukrainien des troupes aéroportées, qui, après lui avoir demandé «Vous êtes un journaliste russe?», l'a accusé d'être responsable des «victimes» dans le conflit en Ukraine. Après que le journaliste russe a répondu que c'était «par votre faute que meurent des gens dans votre pays, et parmi ces personnes j'ai également des amis, alors que tu me ris au nez», l'ukrainien lui a craché à la figure.


Insultes et gifles

Le reportage d'un journaliste de la chaîne belge VTM, qui couvrait en direct le rassemblement contre l'esclavage en Libye tenu à Bruxelles, a été perturbé pour un petit par un groupe de manifestants agressifs. Le groupe a fait irruption dans le champ de la caméra, poussé des cris de colère, ont tenté de pousser la caméra, de s'emparer du micro et l'un d'eux a frappé le reporter à la tête.

Dangers des reportages au zoo

Des habitants du zoo Banham dans le comté anglais de Norfolk, ont accordé un accueil chaleureux à un journaliste de la chaîne BBC. Un groupe de lémurs se sont installés énergiquement sur ses épaules. Mordu, sur le point d'interrompre l'émission, le reporter a pourtant gardé son sang-froid malgré les animaux sautant tout autour de lui.

Présentatrice avec une araignée sur l'épaule

Le comportement de l'animatrice de FOX 4 News, Shannon Murray a été salué comme un exploit sur les réseaux sociaux, certains internautes estimant qu'elle méritait un Emmy pour avoir continué impassiblement son direct sans faire aucunement attention à une araignée qui s'était posée sur son épaule. La vidéo a été ironiquement nommée «Le petit ami de Shannon».

Un «yéti» à l'arrière-plan

Voici la cerise sur le gâteau prouvant que le journaliste doit vraiment être préparé à TOUT. Lors d'un reportage météo pour une TV américaine sur des chutes anormales de neige dans la ville américaine de Springfield, une autre chose anormale s'est produite en plein direct. Une créature ressemblant à un yéti est apparue en arrière-plan et s'est dirigé en trébuchant vers la journaliste. Ensuite, le caméraman a tourné la caméra pour filmer la ville ensevelie sous la neige. Quelques secondes plus tard, le «yéti» avait disparu, sans laisser de traces.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Nouveaux détails sur l’incendie volontaire dans le restaurant parisien La Rotonde
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Tags:
gifle, ouragan Irma, journalistes, insulte, piscine, défis, journalisme, reportage, interview, travail, zoo, danger, animaux, Angleterre, Cuba, Royaume-Uni, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik