Ecoutez Radio Sputnik
    Navires américains

    Washington n’exclut pas d’installer des missiles nucléaires sur ses navires et sous-marins

    © REUTERS / US Navy
    International
    URL courte
    32246

    Des missiles nucléaires de croisière et de faible puissance pourraient être installés sur des navires et des sous-marins américains pour faire respecter à Moscou le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), selon le secrétaire à la Défense des États-Unis.

    Le Pentagone examine de possibles mesures pour forcer Moscou à respecter le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré jeudi James Mattis, chef de la Défense américaine.

    «Une des variantes possibles est de récupérer des missiles nucléaires de croisière sur des navires des forces navales, où ils étaient récemment. La deuxième [variante, ndlr] est d'assigner un petit nombre d'armements avec des charges nucléaires de faible puissance dans des sous-marins», a annoncé M.Mattis lors des auditions au Congrès sur le budget militaire de 2019.

    Auparavant, la diplomatie russe avait annoncé que la Russie suivait ses obligations de tous les accords internationaux, y compris le FNI.

    «Nous confirmons encore une fois que la Russie respecte le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire et est déterminée à le suivre dans son intégralité sans aucuns détournements ou demandes. Mais si les Américains prennent des mesures impliquant une violation réelle du Traité, notre réponse sera, comme le dit le Président russe Vladimir Poutine, "immédiate et symétrique"», a déclaré en décembre 2017 le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    Moscou et Washington se sont accusés mutuellement à plusieurs reprises de développer des systèmes d'armements qui prétendument violaient ce traité.

    Le traité FNI a été signé par le Président américain Ronald Reagan et le leadeur soviétique Mikhaïl Gorbatchev en 1987. Ce document a notamment interdit l'utilisation et le déploiement de missiles balistiques et de croisière terrestres de courte (500 à 1.000 km) et de moyenne (1.000 à 5.500 km) portée.

    Lire aussi:

    La réponse de la Russie sera «immédiate et symétrique», si les USA bafouent le traité FNI
    Macron et Trump discuteront avec Poutine du Traité FNI, selon Bloomberg
    Traité sur les missiles: le désarmement nucléaire a-t-il acté son échec?
    Tags:
    missiles, sous-mariniers, missiles de croisière, navires, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), US Navy, Congrès des États-Unis, Pentagone, James Mattis, Ronald Reagan, Sergueï Riabkov, Mikhaïl Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik