Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    La diplomatie russe réagit aux missiles «intelligents» de Trump envoyés via Twitter

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    27841

    Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, s’est étonnée que le Président américain se soit servi da la plateforme d’un réseau social pour diffuser son message sur les missiles «intelligents».

    Donald Trump a adressé mercredi un tweet agressif à Moscou, invitant les forces russes déployées sur le sol syrien à «être prêtes» à contrer les missiles américains. Il avait précédemment promis une réponse «forte» visant à faire «payer» le dirigeant syrien Bachar el-Assad et ses alliés, dont Moscou et Téhéran, pour la présumée attaque chimique de Douma.

    «J'étais surprise qu'un message si puissant ait été envoyé sur des réseaux sociaux puisque cela constitue un moment propice pour faire appel à ses partenaires», a indiqué Maria Zakharova dans une interview accordée à la chaîne Sky News.

    Elle a également mis en avant la nécessité d'une coopération plus étroite entre Moscou et Washington pour le règlement de la question syrienne. «Il y a trois ans, nous avons fait une proposition, mais rien n'a changé depuis. Nous voulons effectivement une coopération plus étroite sur le dossier syrien, nous en avons vraiment besoin», a-t-elle tenu à souligner.

    «Nous (Moscou et Washington, ndlr) sommes en mesure de résoudre tous ces problèmes par le biais d'un coup de téléphone et non pas par la force», a conclu la porte-parole.

    Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s'est sérieusement tendue. Les radicaux du groupe Jaych al-Islam ont accusé les forces gouvernementales syriennes d'avoir eu recours, samedi 7 avril, à des armes chimiques contre un hôpital de Douma, dans la Ghouta orientale. Ces allégations ont été reprises par les puissances occidentales, le Président Trump ayant estimé que la Syrie devait «payer le prix fort pour l'attaque chimique».

    La Russie a démenti l'information sur une bombe au chlore qui aurait été larguée par des militaires syriens sur Douma.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les informations mensongères sur l'emploi d'armes chimiques par l'armée syrienne était destinées à justifier les actions des terroristes et les éventuelles frappes militaires étrangères. Le ministère syrien des Affaires étrangères a pour sa part indiqué que les accusations portant sur l'utilisation d'armes chimiques par les forces gouvernementales étaient peu convaincantes.

    Lire aussi:

    «Vengeance rapide»: l’UK va bombarder la Syrie? May répond à Trump
    Opposé au projet US, Moscou demande de mettre au vote ses deux résolutions sur la Syrie
    Kremlin: «nous ne pratiquons pas la diplomatie du tweet»
    Tags:
    Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik